Vendredi 19 novembre, l’association FLÈ A MANGO, a organisé une journée portes ouvertes pour célébrer ses 10 ans d’activité.
Avec le leitmotiv "accueillir-écouter-orienter-accompagner", l’association Flè a Mango a pour principal objectif la promotion sociale des jeunes en difficulté sur tout le territoire du Gosier.

Cette journée portes ouvertes, était l’occasion de témoigner aux institutionnels présents et au grand public, le travail de fond mené notamment par les équipiers de rues, composés d’une éducatrice spécialisé et 6 adultes relais. Constamment à l’écoute des jeunes en marge d’une vie sociale, ils les accompagnent dans leurs démarches administratives comme :

- obtenir des papiers d’identité
- obtenir une couverture maladie universelle (CMU)
- définir des priorités dans une organisation familiale
- préparer un entretien d’embauche professionnelle

Durant la matinée, un débat sur la relation "Parents / jeunes adultes" était animé par Eric Broussillon de l’Observatoire de l’inadaptation et des handicaps. Les jeunes du quartier étaient présents mais pas en grand nombre. Cependant, le déjeuner a rassemblé beaucoup plus de personnes. Offert gracieusement par l’association, le public a pu déguster des mets particulièrement raffinés.

"An kontan sa Flè a Mango ka fè ban nou, pas yo ni on lo biten nou pé fè a kaz a yo" nous confiait un jeune de Cocoyer, venu pour l’occasion. En effet, hormis les accompagnements des jeunes de la rue, l’association Flè a Mango est dotée de divers ateliers permettant de "les contenir sur place au lieu d’être dans la rue, sur une place publique ou autre", nous indique Micheline Lombard, Présidente de l’association. Un atelier informatique composé de 6 postes PC, un studio d’enregistrement, un atelier son et vidéo, une salle de projection, tous animés par des membres de l’association, sont autant de clés laissant aux jeunes toutes les modalités d’expression possible.

Mais l’association ne s’entend pas rester à ces ateliers. En effet, Nicole Duhamel, Vice-Présidente et fondatrice de l’association, a mis en place des ateliers d’un genre nouveau. Atelier de thérapie de quartier, groupes de paroles, atelier de relaxation par le yoga. Les jeunes y sont bien présents et surtout y participent.

Le sport est également un excellent moyen de faire les jeunes se retrouver. L’association a mis en place l’opération "Jé mélé". Il s’agit de faire des tournois de football inter-quartiers dans le but de décloisonner les quartiers et les sections, et ainsi faire reculer au maximum les phénomènes de gang de territoire.

Au cours de l’après-midi, des jeunes étaient installés à jouer aux dominos, à chanter, mettre de la musique, mixer leur propres compositions musicales et l’ambiance y était particulièrement conviviale.

Haut de page