Dans le cadre du GWADLOUP FESTIVAL, un concert OFF, accessible et gratuit pour tous, se tiendra Samedi 12 novembre à 20h30, à l’Esplanade de la Rénovation au Gosier (juste derrière l’Hôtel de Ville).

Les sources d’inspiration ne manquent pas aux musiciens guadeloupéens. Notre environnement caribéen nous permet de composer des mélodies aux accents groove, funk, soca et tant d’autres.

SÉIR JOIADA

l’a bien compris et s’est créé un univers personnel riche et chaleureux, il assume sa mixité caribéenne et compose des mélodies tour à tour douces, nostalgiques ou chaloupées, qui séduisent irrésistiblement le public.

Le charme de cet artiste ne se limite pas à sa musique. Séïr Joïada, est un personnage complet, complexe et captivant. Il a choisi de donner vie à ses convictions, à ses messages, à ses coups de cœur et à ses coups de gueule avec pour seules armes : la musique et les mots.
Séïr, cet homme à l’allure mystérieuse de prince pirate, au sourire timide, au regard chaleureux et malicieux, amoureux de son peuple et de son pays. nous chante la Guadeloupe.
Mais le portrait serait incomplet si on n’évoquait pas la voix de cet artiste d’exception.
C’est sa dernière arme et c’est la plus belle. Une voix subtilement éraillée, chaude, envoûtante, puissante et travaillée, envahit l’espace et nous ravit.

En 1994, il enregistre un titre « Lanmou Soley » dont il est l’auteur et l’interprète, sur la compilation des FREEDOM FIGHTERS.
Il suit des cours à l’école de musique MAVOUNZY et rencontre Patrick GROS, guitariste émérite, qui lui permet d’asseoir la maîtrise de son instrument.
Cette même année, il sera consacré « révélation Talent FESTAG ».

Mais c’est au Canada qu’il débute un vrai travail artistique et identitaire : se confrontant à un nouvel univers, de nouvelles sonorités, et grâce à de multiples rencontres, il se construit une image artistique personnelle et originale.
C’est dans ce contexte que Jean-François FABIANO, batteur guadeloupéen de renommée internationale l’initie à l’expression harmonique.

Lors de retours épisodiques en Guadeloupe, Séïr Joïada perfectionnera sa voix lors de stages animés par Richard SMALLWOOD.
Privilégiant le « live », Séïr se produit régulièrement en solo ou en groupe, en piano bar, café-music, casino, mais aussi en première partie de spectacles.

- En 2007, il sera de ceux qui rendront l’hommage à KAFE, au Casino du Gosier.

- En 2009/2010, il fait partie de la programmation du « Off » du Gwadloup’ festival.

- En mars 2011 que le premier album solo de Séïr Joïada « GWADALKATRAZ » voit le jour.

L’année 2011 est l’aboutissement d’un travail de recherche musicale mené depuis plusieurs années, en partenariat avec l’association « Musique Libre »

Haut de page