GOSIER, LE 7 MAI 2015 — Depuis plusieurs mois, l’ensemble du littoral de la Riviéra du Levant subit des échouages massifs d’algues sargasses. Si des opérations ponctuelles de ramassage ont été réalisées par les communes, l’ampleur du phénomène témoigne de l’insuffisance des moyens mis en œuvre, malgré un budget en hausse constante. L’échelon le plus pertinent - à défaut d’intervention étatique - est désormais celui de l’intercommunalité.

Ainsi, 20 000 € ont été alloués à chaque commune membre par la Riviéra du Levant pour des actions ponctuelles de ramassage. Un appel d’offres intercommunal sera par ailleurs immédiatement lancé pour organiser une campagne de ramassage systématique sur l’ensemble du littoral.

Par ailleurs, pour des raisons de santé publique, il s’avère opportun d’interdire la baignade et les activités nautiques sur les sites envahis par les algues. Au Gosier, les plages concernées sont : Anse Patate / Petit-Havre / Salines / Saint-Félix / Anse Vinaigri / Datcha (côté Anse Tabarin) / Bas du Fort (plage publique côté Hôtel Fleur d’Epée et Caye d’argent)*.

Enfin, les habitants doivent s’abstenir de toute action isolée de ramassage les exposant à un risque sanitaire avéré. Ceux qui souhaitent légitimement s’impliquer dans la protection de leur environnement sont invités à se rapprocher des services municipaux. Des appels à participation citoyenne seront en effet lancés car outre les nécessaires moyens mécanisés, des moyens humains doivent renforcer les effectifs bien insuffisants des communes pour lutter face à ce fléau.

* Arrêté municipal n°2015-837 du 7 mai 2015 interdisant la baignade et les activités nautiques sur certaines plages de la Ville du Gosier.

Haut de page