Dans le cadre de ses actions à destination des jeunes et pour lutter contre la déshérence des jeunes, la Ville du Gosier organise une manifestation d’envergure intitulée "Journée sans drogue, sans violence, sans délinquance", portée par la Direction de la Cohésion Sociale, le samedi 9 juillet 2016 dès 8h30 au stade Roger Zami de Montauban, Gosier.

Cette journée a pour but de contribuer à une prise de conscience auprès des jeunes et de leurs familles sur les liens existants entre les addictions, la violence et la délinquance mais aussi de permettre la prévention auprès des auteurs de violence en difficulté avec des pratiques addictives.

La manifestation est parrainée par Daly, artiste impliqué et engagé au service de la jeunesse, fondateur de l’Association “Tout est possible”. et sponsorisée par la radio NRJ.

Un village des partenaires sociaux, de prévention et de santé, permettra aux visiteurs, notamment aux jeunes, d’être accueillis sur le site. On comptera la présence de la Croix rouge, du COREDAF, de l’association STOP, des sapeurs-pompiers, de la Mission Locale, de la Sécurité Routière et de la Police Nationale.

PROGRAMME :

8h30 Accueil des invités
9h Allocutions officielles : Maire et parrain de la manifestation
9h30 Début des concours* et du tournoi de football
12h Pause déjeuner
13h30 Reprise : phase finale des activités
15h30 Cérémonie de remise des prix, allocutions, remise des prix, mini concert
16h Clôture de la manifestation

* : Concours de graff | Concours de danse hip-hop | Concours de slam | Concours de films mobiles

INSCRIVEZ-VOUS AUX DIFFÉRENTS CONCOURS ET AU TOURNOI DE FOOTBALL AVANT LE 8 JUILLET 2016 !

Les règlements et bulletins d’inscription de toutes les activités sont disponibles ci-dessous, en bas de page.
Vous pouvez les imprimer, les remplir et les retourner par mail à : dcs chez villedugosier.fr

Attention !! "chez" dans l’adresse mail ci-dessus signifie : @


La prévention de la délinquance peut se définir comme l’ensemble des mesures politiques qui ont pour finalité exclusive, ou au moins partielle, de limiter la possibilité de survenance d’un ensemble d’actions criminelles.

En matière de délinquance, on distingue traditionnellement trois grandes formes de prévention :

  • La prévention dit primaire, générale, qui tend à agir sur les nombreux facteurs socio-économiques (éducation, emploi, logement, loisirs, etc.) qui peuvent conduire à des trajectoires délinquantes ;
  • La prévention secondaire, plus ciblée, qui est dirigée vers l’identification et l’intervention préventive à l’égard de groupes ou de populations qui présentent un risque particulier de délinquance ;
  • La prévention tertiaire, dirigée vers la prévention de la récidive, à travers des actions individualisées de réadaptation sociale ou de neutralisation des anciens délinquants.

Aujourd’hui, personne n’est à l’abri. Violence, délinquance, alcoolisme, drogue, ces fléaux sociaux concernent les familles à double titre :

Leurs membres en sont victimes. Le domicile familial peut être cambriolé et parfois en prime saccagé. Les enfants peuvent être agressés ou rackettés. Des familles qui roulaient tranquillement, des enfants qui traversaient sagement, sont fauchés par des chauffards sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue.

Ces fléaux sévissent à l’intérieur même des familles. Alcoolisme, violence conjugale, enfants battus, inceste : certains foyers sombrent dans l’horreur. Chaque couple ou parent isolé peut se trouver confronté à la délinquance d’un de ses enfants, adolescent ou pré-adolescent. La toxicomanie peut être à l’origine de cette délinquance juvénile. L’alcool aussi, en particulier lorsqu’il conduit l’un des parents ou son compagnon à donner aux enfants l’exemple de comportements scandaleux.

La municipalité du Gosier a fait de la jeunesse, un axe prioritaire de sa politique pour la mandature 2014 - 2020. En effet, elle s’est dotée d’une Direction Cohésion Sociale qui donne le contour général de son action.

Aujourd’hui, les jeunes Gosiériens subissant les maux de notre société, doivent s’adapter et être en capacité de se socialiser rapidement aux nouvelles situations qu’ils rencontrent chaque jour.

Alors, la municipalité veut défendre l’idée qu’une politique jeunesse c’est permettre aussi bien d’informer le jeune mais de l’accompagner tout au long de sa vie.

En vue de la mise en place du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), la municipalité souhaite une action d’envergure pour sensibiliser les jeunes, les familles et tous les publics victimes de ces phénomènes afin de leur permettre de rencontrer des professionnels pour les conseiller et les aider à trouver des solutions à leurs problèmes.

L’objectif de cette manifestation est de contribuer à une prise de conscience sur les liens existants entre les addictions, la violence et la délinquance, en particulier auprès des plus jeunes dans un souci de prévention primaire mais aussi de permettre davantage d’actions de prévention secondaire auprès des auteurs de violence en difficulté avec des pratiques addictives.

C’est surtout pour prévenir de premier passage à l’acte délinquant : éducation à la citoyenneté, amélioration des relations jeunes-police, sensibilisation aux conséquences judiciaires des actes de délinquance...

Aucun enfant n’est une graine violence. Il attend de nous des barrières pour ne pas dériver. Il attend de nous de la confiance en lui. Il attend de nous des actions positives.


Contact : Direction de la Cohésion Sociale
0590 84 95 93

Haut de page