Le lundi 23 janvier 2017, s’est tenue à l’hôtel de Ville du Gosier, une séance plénière pour l’installation du Conseil des Droits et Devoirs des Familles (CDDF). Il s’agissait de définir avec tous les partenaires présents, les objectifs, les enjeux et les moyens à mettre en oeuvre pour une nouvelle politique publique familiale. Cette installation a été pilotée par la Direction de la Cohésion Sociale du Gosier, véritable lien entre les actions portées sur le terrain et les dispositifs proposés par l’Etat en matière d’insertion, de cohésion et de lutte contre la délinquance.

Le Conseil des Droits et Devoirs des Familles a été instauré afin de répondre aux prérogatives amenées par la création du Conseil Local de Prévention de la Délinquance (CLSPD) le 7 juillet dernier. Pour rappel, le CLSPD présidé par le Maire, constitue l’instance de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité et de la prévention de la délinquance dans la commune. La Ville du Gosier rejoint ainsi les 4 autres communes actuellement dotées d’un CLSPD (Le Moule, Sainte-Anne, Saint-Claude et Saint-François).

Pour sa part, le Conseil des Droits et Devoirs des Familles permettra une action ciblée sur les familles en difficulté avec leurs enfants, en leur apportant un accompagnement personnalisé.
Il s’agit d’aller au sein même des familles et de leur apporter des solutions concrètes, afin de réduire de façon significative la délinquance. La démarche sera progressive : en premier lieu la famille sera entendue et informée de ses droits et devoirs. Dans un deuxième temps on examinera les mesures susceptibles d’être proposées. Enfin on proposera suivant les situations rencontrées, un dispositif de contrôle ou tout au moins de suivi. Les statistiques le montrent, les jeunes sont de plus en plus impliqués dans les infractions commises.

“Une violence exercée est souvent la cause d’une violence subie”, a souligné la commissaire divisionnaire Isabelle Tomatis qui dirige la Direction Départementale de la Sécurité Publique (DDSP) de la Guadeloupe en 2016.

Un point particulier a été soulevé également quant à l’importance de la confidentialité, véritable enjeu pour l’efficacité des démarches de prise en charge d’une famille.
Au terme de la première année de fonctionnement , le CDDF effectuera un bilan de son action à des fins d’évaluation qualitatives et quantitatives, et effectuera les ajustements nécessaires pour servir au mieux la population.


Discours du Maire lors de l’installation du CDDF du 23 janvier 2017

Six mois après la mise en place du CLSPD, la municipalité poursuit sa politique de prévention et d’accompagnement à travers l’installation de son Conseil des Droits et des Devoirs des Familles (CDDF).

Bien que ce dispositif soit facultatif pour les communes de moins de 50 000 habitants, je ne peux me résoudre à accepter, sur le territoire du Gosier, un accroissement de la délinquance juvénile, des actes d’incivilités de plus en prégnants aux abords des écoles ou tout simplement sur le territoire, sans pouvoir agir.

Comme vous le savez, je suis très attaché à défendre les valeurs de la famille car elle constitue le premier lieu de construction de l’enfant, de transmission des valeurs, des repères et, de ce fait, elle joue un rôle fondamental dans son éducation et dans la prévention de la délinquance.

Ainsi, avec la loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance, le Conseil pour les Droits et Devoirs des Familles (C.D.D.F.) permet aux maires qui veulent s’en saisir de disposer d’un cadre collégial et des possibilités nouvelles en matière de réponses adaptées de proximité à des manquements aux règles de vie en commun, d’éducation et d’incivilités.
Il crée, ainsi, un cadre de dialogue chargé à la fois d’écouter et de proposer des mesures d’accompagnement des familles rencontrant des difficultés dans l’éducation de leurs enfants.

Toutes les communes, quelle que soit leur taille, sont concernées et ne peuvent agir seules.
En ma qualité de Président de la Communauté d’agglomération “La Riviera”, je m’attacherai à mettre en place une stratégie partenariale sur l’ensemble du territoire intercommunal.
En effet, la réussite des différents dispositifs dépend nécessairement du soutien actif que peuvent apporter tous les acteurs du territoire, notamment, les forces de sécurité nationale, gendarmerie ou police, les représentants de l’État, que ce soit le corps préfectoral, les autorités académiques ou les procureurs de la République, les services du Conseil Départemental, la mission locale, les associations …

Toutefois, la Ville du Gosier n’a pas attendu cette instance pour mener et accompagner des actions fortes dans ce domaine.
Ce sont, en effet, une multitude d’actions opérationnelles, de présence sur le terrain, de réunions avec les conseils de quartiers, les associations, le collège, la mission locale, les forces de l’ordre notamment, qui aujourd’hui, ont permis de contenir ces dérives.

La mise en place de chantiers d’insertion pour les publics en difficulté, d’une brigade VTT pour renforcer la proximité, l’installation de caméras de vidéo-protection, des actions d’accompagnement à la réussite éducative, à la parentalité, le développement des activités sportives mais également des manifestations d’information et de sensibilisation aux problématiques de la délinquance et de la citoyenneté, nous aiderons à toucher tous les types de public et apporterons des réponses concrètes à ces problématiques.

Notre ambition pour les familles gosériennes et plus particulièrement les jeunes est tout d’abord de les rendre plus autonomes et plus sensibles aux valeurs citoyennes.
En 2017, nous travaillons à la mise en œuvre d’un programme d’appui à la parentalité en vue de renforcer notre coordination et l’accompagnement des familles vulnérables.
Nous allons créer une nouvelle instance de démocratie participative : le conseil participatif de la jeunesse. C’est une instance souple ouverte à tous les jeunes du Gosier qui peuvent donner leur avis et participer à des projets concrets dans des domaines variés.
Pour favoriser l’engagement des jeunes, nous allons recruter au mois de février, 25 jeunes en contrat de service civique, déployés au sein des différentes directions de la Ville.
Nous allons continuer à intensifier notre collaboration avec la mission locale, les services de l’Etat, les associations et globalement avec tous les acteurs du territoire.

Tout ceci pour vous dire que le rôle des maires en la matière et est aujourd’hui essentiel mais la sécurité, la prévention et l’accompagnement des familles est avant tout l’affaire de tous.
En nous voyant aussi nombreux autour de la table, je suis satisfait que cette question mobilise autant de partenaires. Que ce soit en matière d’animation, de prévention ou de répression, chaque acteur s’implique désormais dans un esprit collaboratif et partenarial et je tiens donc à vous remercier.

Je suis persuadé que cette coopération renforcée et bien construite permettra de rendre encore plus performant nos actions sur le terrain. Elle est un gage de notre efficacité collective en matière de tranquillité publique.

Jean-Pierre DUPONT
Maire du Gosier

Haut de page