Le 15 février dernier, le maire du Gosier recevait la presse pour présenter le projet Grand-Baie Demain.

Fruit des nombreuses études ayant conduit à une meilleure maîtrise de la connaissance des contraintes physiques du site, ce projet tient compte des évolutions de la réglementation en la matière. Les risques majeurs auxquels est confrontée la zone font qu’il n’est plus envisageable de laisser sur site des bâtiments à usage d’habitation.

C’est pourquoi le site évoluera vers des activités nautiques et de loisirs. Quant au projet de RHI, il se poursuit, mais sera concrétisé hors site. Ainsi, divers projets de constructions de logements sociaux (locatifs ou en accession) déjà en cours sur divers sites du territoire ont été réservés aux habitants de Grand-Baie, en perspective de la mise en œuvre du projet Grand-Baie Demain.


Le soir-même, le Maire et le Conseil Municipal se rendaient à Grand-Baie pour présenter à sa population les nouvelles orientations de la municipalité en la matière. En présence d’un public nombreux, et notamment du président de l’association des habitants de Grand-Baie, Raymond Gopy. Ce dernier a salué la présence des élus et a vivement insisté pour que soit rassurée la population de Grand-Baie, naturellement inquiète à l’annonce des changements importants concernant le site.

Le Maire et le Sous-Préfet Jean-Michel Jumez, ainsi que les services de la Ville et de la SEMSAMAR ont présenté les différentes étapes de la procédure qui sera enclenchée, avec notamment la Déclaration d’Utilité Publique, au titre de laquelle une enquête publique sera ouverte. Une enquête qui garantit, comme l’a notamment rappelé le Sous-Préfet, les droits des propriétaires concernés. Le sous-préfet a par ailleurs plusieurs fois insisté sur la vigilance de l’Etat quant à ce dossier, qui fera l’objet d’un traitement rigoureux et Humain, au cas par cas. Le Maire a quant à lui rappelé que la Ville et son opérateur, la SEMSAMAR, seraient aux côtés des habitants pour coconstruire ce projet qui ne concerne pas uniquement Grand-Baie, mais l’ensemble du Gosier — voire de la Riviera du Levant. La permanence de la SEMSAMAR, qui rouvrira début mars, sera à la disposition de tous les habitants pour étudier chaque cas individuel et porter des solutions communes aux habitants.

Si la population a manifesté une certaine hostilité à ce stade du projet, le Maire a relevé que c’était ensemble que la municipalité et les habitants feraient évoluer Grand-Baie, car “nous partageons le même souhait de faire changer les choses, c’est pourquoi nous ne pouvons que réussir. Nous nous reverrons, nous échangerons, et vous aurez tous l’occasion de vous exprimer.” a conclu le maire à l’issue de la réunion.


Pour en savoir plus, consultez également les articles suivants :

- Aménagement Grand-Baie : précisions et rappel des faits
- Lettres ouvertes du Maire à la population
- Foire Aux Questions sur le projet d’aménagement de Grand-Baie

Haut de page