Gosier, le 27 Juillet 2017 — La municipalité du Gosier dénonce le comportement de l’ADEGIG ayant installé ce jour un barrage sur une route nationale. Une telle action avait déjà été organisée par l’association le 24 février dernier et condamnée par la Ville.

La communication n’a jamais été rompue par la Ville mais par choix calculé de l’ADEGIG, qui a refusé à plusieurs reprises un dialogue serein proposé par la municipalité. Pour rappel, la rencontre souhaitée par le Maire au Pôle Administratif le 23 mai plutôt qu’à l’Hôtel de ville, avait été refusée par le collectif. Celui-ci a ensuite accepté une rencontre le 24 juin, à laquelle il a cependant mis un terme prématuré.

Le 24 juillet dernier, ayant été informée de la volonté d’une délégation de l’ADEGIG d’assister au conseil municipal, la collectivité a alors suggéré au représentant de l’association de s’exprimer devant les conseillers municipaux — nouveau refus de l’ADEGIG.

Enfin, suite au barrage de la route nationale 4, ce 27 juillet, la municipalité a proposé à l’ADEGIG de recevoir ses représentants, ce que l’association a également refusé.

Il convient donc aujourd’hui de s’interroger sur les réelles motivations du collectif.

Haut de page