Lettre du Maire du Gosier à la communauté scolaire de L’Houëzel du 19 avril 2018

Madame, Monsieur,

La ville du Gosier a convenu avec l’Education Nationale d’une procédure concertée pour faire face aux situations où la présence de rats est avérée au sein des écoles du territoire. En l’occurrence, dans votre établissement, qui a fait l’objet de 4 opérations de dératisation depuis le début de l’année (Octobre 2017, Décembre 2017, Février 2018 et Avril 2018), dont la plus récente aux vacances de Pâques, un rat a été vu le 18 avril 2018. Celui-ci a cependant pu s’extraire de la pièce où il avait été enfermé par les agents municipaux par mesure de prévention, et a quitté l’enceinte de l’école.

Une fois ce constat réalisé, la ville a, en accord avec l’inspecteur Hygiène et Santé du Rectorat, décidé de procéder à une désinfection, qui a nécessité une fermeture de deux jours. Cette intervention technique a eu lieu le mercredi 18 avril dans l’après-midi, et le nettoyage post désinfection est intervenue jeudi après-midi avant la réouverture, initialement prévue vendredi 19 avril.

Cependant, plusieurs d’entre vous, parents ou enseignants, avez manifesté une vive inquiétude et réclamé avec insistance la réalisation d’une nouvelle action de dératisation, moins d’un mois après la précédente. Pour rassurer les usagers de cette école, la municipalité a donc décidé de procéder à une opération complémentaire de dératisation, qui implique une nouvelle fermeture, du 20 avril au 24 avril inclus. L’école de L’Houëzel rouvrira donc le mercredi 25 avril aux horaires habituels.

Pour conclure, je tiens à vous rassurer quant au fait que des mesures préventives et curatives sont régulièrement mises en œuvre par la ville, avec une dératisation à l’occasion de chaque période de vacances scolaires et lors de signalements avérés durant les périodes scolaires. Il faut néanmoins rappeler que l’école n’est pas isolée, et que des éléments de son environnement proche peuvent malgré ces mesures préventives conduire à la présence de rats, d’autant plus s’agissant d’un lieu d’accueil collectif, toujours susceptible d’attirer les rongeurs.

Votre Maire

Jean-Pierre DUPONT

Haut de page