Le contexte

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République met en avant le passage des écoles au numérique.
Il s’agit de favoriser le développement des compétences numériques, l’éducation aux médias et à l’information pour un usage responsable du numérique en se dirigeant vers une généralisation du numérique à l’école.

Sur notre territoire, cela se traduit par la nécessité d’un développement du numérique éducatif.
En effet, les sciences du numérique, informatique et robotique, apparaissent désormais dans les programmes de l’Education nationale.

À terme, il est nécessaire d’envisager que les salles informatiques soient amenées progressivement à disparaître afin de laisser place à l’apprentissage des outils informatiques au sein de la classe.
La mobilité, la compacité, la possibilité de se passer d’un raccordement filaire et la disponibilité des ordinateurs dans la classe doivent favoriser une grande souplesse d’utilisation et s’intégrer dans les différentes organisations pédagogiques.

De plus, à l’échelle d’une école, la mobilité des équipements permettra une optimisation du taux d’utilisation.

Les modalités d’équipement des écoles

Le dispositif “L’école change avec le numérique”, émet des préconisations sur les équipements nécessaires :

Des classes mobiles équipées de tablettes numériques
La flotte des tablettes est présentée dans une malette qui est déplaçable de classe en classe.
Le nombre de mallettes par école est calculé en fonction des effectifs des élèves et du nombre de classes.
L’utilisation de la tablette est définie dans le projet d’école par l’équipe pédagogique.
Pour une classe de 28 élèves, la mallette est composée de :
15 Équipements Individuels Mobiles (EIM) : tablettes (14 tablettes +1 pour le pilotage par l’enseignant)
15 housses ou coques de protection
15 casques audio avec 1 dock de rechargement commun
1 système de sonorisation

Des Vidéoprojecteurs Interactifs (VPI)
Doubler l’offre de tablettes par un VPI fixé dans la classe, permet de compléter l’usage des outils numériques mis à disposition et alterner les modalités de prise en charge des élèves.
L’installation de cet équipement concerne prioritairement les classes de CM2 conformément au programme pédagogique, et afin de les préparer à l’usage des nouvelles technologies qu’ils auront à côtoyer au collège.

Des équipements pour l’initiation à l’algorithmique et à la programmation informatique
Les nouveaux programmes posent les principes de l’initiation à la programmation.
Il s’agit de se diriger vers l’achat de robots programmables utilisables en maternelle et en élémentaire.
Il existe différents modèles dont certains ont été référencés par l’Education nationale.
Pour répondre aux besoins pédagogiques en mathématiques et sciences, une valise de plusieurs robots (5 ou 6) sera allouée aux écoles.
Leur utilisation, doit être définie dans le projet d’école par l’équipe pédagogique.

Les mesures supplémentaires à envisager

Afin de compléter l’équipement des dispositions spécifiques doivent être envisagées dans différents domaines :
- la qualité du réseau de l’école
Il est nécessaire, pour garantir, l’usage effectif et le bon fonctionnement des outils mis à disposition des écoles, de leur permettre l’accès à un réseau de qualité, continu et avec un débit conséquent.
Une connexion, réseau wifi et/ou filaire peut être envisagée et il s’agit de se pencher sur les solutions les plus appropriées pour notre territoire et la configuration de nos écoles.
Il est à noter que, pour les écoles maternelles, des ateliers numériques sans connexion internet et avec un ensemble de logiciels adaptés, peuvent être envisagés.

- le système d’exploitation
Plusieurs types de solutions existent, mais il n’y a pas d’entreprise spécifiquement agréée par l’Education nationale.
Il est utile de privilégier un système d’exploitation garantissant une compatibilité avec les logiciels déjà utilisés ou permettant la plus large compatibilité possible et permettant l’accès à des contenus pédagogiques.
Les enseignants ont accès à des ressources pédagogiques sur différents sites internet.

- la mise en place d’un ENT (Espace Numérique de Travail)
L’ENT est un portail internet éducatif permettant à chaque membre de la communauté éducative d’un établissement scolaire, d’accéder, via un point d’entrée unique et sécurisé, à un bouquet de services numériques en relation avec ses activités.
Il permet d’ouvrir la classe vers l’extérieur.

- le respect des mesures de santé liées au déploiement du wifi
Les radiofréquences émises par les connexions wifi nécessitent de prendre certaines précautions :
• l’interdiction d’installer des bornes wi-fi dans les espaces dédiés à l’accueil, au repos et aux activités des enfants de moins de 3 ans : les classes de TPS sont exclues de l’immersion au wi-fi ;
• la désactivation dans les classes des écoles primaires, des matériels wi-fi quand ils ne sont pas utilisés pour les activités numériques pédagogiques : le wi-fi doit être déconnectable ;
• l’information du Conseil d’école avant toute installation d’un réseau radioélectrique.

- La formation des enseignants au numérique
Afin de s’assurer d’une utilisation optimale des équipements numériques mis à disposition, il est utile de prévoir une formation des enseignants.

Le cas particulier des écoles Saturnin JASOR et Hildevert PATER :
Dans le cadre du plan numérique, le ministère de l’éducation nationale lance des appels à projets, notamment à l’attention des collèges.
En 2015, un appel à projet a été lancé dont l’une des conditions d’éligibilité pour le collège, était qu’il associe une ou deux écoles du secteur à son projet.

Le collège du Gosier a candidaté pour cet appel à projet, en associant les écoles de Saturnin JASOR et Hildevert PATER .
Ainsi, ces deux écoles ont été retenues pour bénéficier d’un financement à hauteur de 50% de leur équipement en classes mobiles : 3 pour Hildevert PATER et 4 pour Saturnin JASOR.
A cet effet, un signature d’une convention entre la collectivité et le ministère de l’éducation nationale devrait intervenir.
Ces écoles devront certainement être dotées en priorité afin de bénéficier de ce financement.

Coût des équipements :

Dépenses Nombre Montant
Classes mobiles 19,5 197 944,50
Vidéoprojecteurs interactifs (VPI) 15 39 735
Valises d’objets programmables 19 20 881
Total 258 560,50

Vu les articles L 2121.29 et L 2122.21 du code général des collectivités territoriales ;

Vu le code de l’éducation et notamment son article L 212-4 ;

Vu la loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République ;

Considérant la nécessité de développer l’accès au numérique éducatif sur le territoire du Gosier ;

Considérant l’avis favorable rendu par la commission “Vie scolaire et Réussite éducative” en date du 11 septembre 2017 ;

Le Conseil municipal, après en avoir délibéré,

DÉCIDE

Article 1 : D’adopter le plan d’équipement numérique des écoles du territoire, conformément à la synthèse des équipements jointe en annexe.

Article 2 : D’imputer les dépenses qui y sont relatives, au budget 2018 de la Ville.

Article 3 : D’autoriser le Maire à rechercher les financements nécessaires à la réalisation de cette opération.

Fait et délibéré à Gosier le 3 octobre 2017

Pour extrait certifié conforme

P/O Le Maire empêché

Le Premier Adjoint

José SEVERIEN


Références de la délibération : CM-2017-5S-DE-78

Haut de page