La salle des délibérations de la Mairie a été le cadre d’une réunion entre les différents acteurs du CUCS au niveau de la ville du Gosier, à savoir "la politique de la ville" ( Patrice PIERRE JUSTIN, adjoint au Maire du Gosier, Monsieur Jean-Pierre DUPONT, a animé la ,séance, accompagne de Mesdames Lyne SAINSILY, chef de projet, et Catherine CONSTANT, en charge plus spécifiquement des thématiques liées à l’enfance) et les associations du territoire jouant un rôle en matière d’insertion.

Ces dernières ont répondu massivement à l’invitation de la municipalité. En effet, le temps presse, car les différents dossiers d’appel à projet devront être bouclés au plus tard le lundi 2 juin 2008.

"Il est important d’organiser ce genre de réunion, pour échanger, mieux se connaître. D’autre part, nous avons tout à gagner à ce que soit procédée à une mutualisation des compétences", a déclaré Patrice PIERRE JUSTIN.

Il s’est agi pour les différentes associations de mettre en lumière les difficultés rencontrées pour la constitution des différents dossiers.

Evidemment, le court laps de temps imparti a été mis en avant par de nombreux intervenants.

"Nous insistons sur la notion de projet. Même les associations de création récente ont tout a gagner à travailler sur un projet, aussi minime soit il. Par contre, ces projets devront être les plus cohérents possibles et s’inscrire dans la durée. Il n’est pas question de réaliser un coup", a déclaré Lyne SAINSILY.

Comme toujours dans ce type de réunions, des sujets "transversaux" ont été évoqués, de la réhabilitation de locaux d’associations, à la reprise en main d’une association par son tout nouveau président en passant par la question de la RHI de Grand Baie (ce qui a nécessité une mise au point de Nadia CELINI, adjointe au Maire, Monsieur Jean-Pierre DUPONT et vice présidente de la commission aménagement et urbanisme), etc.

Cette réunion a été l’opportunité pour la ville de maintenir le contact avec les associations, ses partenaires privilégiés. "Nous, équipe de projet de la ville, nous sommes déterminées à continuer à défendre vos dossiers. Certains projets ont vocation à intéresser l’ensemble de l’agglomération. Mais attention, nos associations ne devrons pas être porteuses de projets dans des quartiers de Baie-Mahault ou de Pointe à Pitre pour la beauté du geste. Elles devront répondre à une demande, à un besoin", ont ajouté Mesdasmes SAINSILY et CONSTANT.

Enfin, l’occasion a été saisie par de nombreuses associations d’échanger leurs coordonnées respectives, ce qui devrait déboucher dans le futur sur des collaborations fructueuses entre ces acteurs clés de la vie de notre cité.

Haut de page