L’accueil réservé par les responsables de la structure aux différents membres de la « famille territoriale du Gosier » a été apprécié par tous. Elizabeth Lepierre, Proviseur de l’établissement qui s’est énormément investie pour accueillir la cérémonie dans les meilleures conditions, s’est déclarée ravie et honorée de recevoir une manifestation de ce type. Elle n’a en outre pas manqué de louer le savoir-faire des élèves de la structure et a exhorté les politiques et administratifs de la « ville aux pélicans »à venir faire honneur à leur cuisine : « Il y a pas moins de quatre restaurants au sein du lycée hôtelier. Nos jeunes ont besoin de vous. Ils ont besoin de votre soutien », a souligné Madame le Proviseur.

Après l’allocution de bienvenue d’Elizabeth Lepierre, c’est Monsieur Christian Mérifield, le Directeur Général des Services de la ville du Gosier, forte de 650 agents, qui a pris la parole.
Après avoir souhaité à Jean-Pierre Dupont une année 2009, réussie sur le plan politique et au niveau de la gestion municipale, il s’est adressé à ses collègues agents : « Je vous souhaite, chers collègues, une bonne année 2009. Nous sommes à pied d’œuvre, car, l’organigramme est en cours et les différents projets de services ont rencontré l’adhésion de tout un chacun. Je tiens à saluer les différents partenaires sociaux et syndicaux qui jouent pleinement leur rôle tant au niveau de la restructuration de la caisse des écoles, que des commissions techniques paritaires. De plus, ils travaillent sur un nouveau Comité des Œuvres Sociales, représentatif de l’importance de notre ville dans l’archipel guadeloupéen. ». En dernier lieu, il s’est adressé aux chefs de services en leur demandant d’être capable de transcender toutes les situations et de prendre de la hauteur. Il leur a enfin rappelé l’importance du triptyque suivant : concevoir, collaborer et coordonner.

Enfin, c’est Jean-Pierre Dupont, chef de la majorité municipale de la ville du Gosier, entouré des membres de son équipe, qui a souhaité les vœux à son personnel communal. « J’ai voulu opérer à un recentrage de cette cérémonie en lui donnant toute sa solennité. Dans un souci de simplicité, elle a été ramenée strictement au personnel communal. Je remercie Madame le Proviseur de nous accorder l’hospitalité. L’année prochaine, une structure municipale nouvelle accueillera cette cérémonie. Je vous souhaite santé et épanouissement à vous, ainsi qu’à vos proches. Je vous formule mes vœux de solidarité, d’étroite collaboration et d’amour. Le respect du cadre réglementaire revêt une grande importance à mes yeux. Le rétablissement des agents dans leurs droits est mon souci constant. Pour se faire, des moyens matériels sont mis en œuvre et sont destinés à faciliter la promotion interne, à travers, notamment, la mise en place d’un plan de formation cohérent. », a déclaré le chef d’édilité.

D’ailleurs, ces formations ont été probantes dans la mesure ou, au cours de l’année 2008, de nombreuses réussites ont été recensées : contrôleur de travaux, rédacteur et assistants de conservation du patrimoine. De plus, un nouveau plan de formation est en cours d’élaboration, le budget consacré à la formation sera revu à la hausse, et le droit individuel à la formation sera renforcé.

« Le travail doit également être un espace d’épanouissement et de développement de l’Homme. (….) Pour mieux cultiver l’amour de la commune, nous devons constituer une famille. D’ailleurs, sans l’amour de notre commune, nous ne pouvons donner le meilleur de nous-mêmes », a t’il ajouté.

Après les différentes, interventions, cinq agents ayant fait valoir leur droit à la retraite ont été honorés. Seule, Alphonsine Roche et Irène Vilus ( représentée par sa plus jeune fille) ont pu recevoir les honneurs de la municipalité, et se sont vus remettre des fleurs, ainsi qu’un chèque, sans doute bienvenu, en ces temps de crise.

Par la suite, tous ont été invités à prendre part à un cocktail dînatoire, autour de la piscine du lycée hôtelier. « L’intitulé de cocktail dînatoire ne doit pas prêter à confusion. Les locaux devront être remis aux environs de 15 heures 30. Il ne s’agit donc pas d’un midi minuit », a conclu non sans humour Jean-Pierre Dupont, ce qui a déclenché l’hilarité générale.

Les agents, dont la satisfaction a été totale, n’ont pas manqué de remercier le maire, pour le choix de ce lieu et pour l’organisation de la manifestation, qui leur a permis d’échanger et de se retrouver entre eux.

FOCUS : Alphonsine Roche, adjointe technique à la caisse des écoles, du 1 avril 1994 au 31 août 2008.

« Merci pour le temps et l’énergie que tu as consacrés au service du Gosier », lui a dit Jean-Pierre Dupont.
En retour, elle a adressé ses remerciements à Jean-Pierre Dupont, ainsi qu’à tous ses collègues agents.
2008, aura marqué pour Alphonsine Roche, la fin de près de 50 années de vie active. Recrutée au sein de la collectivité en 1994, elle avait auparavant travaillé pendant 29 ans à la société R.E.C Paulin ( supérette hibiscus). « Les choses n’ont pas été aisées à mon arrivée au sein de la collectivité, mais j’ai su m’adapter », nous a t’elle confié.
Sa retraite a commencé sous les meilleurs auspices et selon elle, il n’y a pas de raison que cela ne continue pas.
Habitant section Goyave, à Gosier, elle a mis au monde 5 enfants, un garçon et quatre fille. Hélas, elle a eu le malheur de perdre sa fille Cécile Roche, en 1990. Cette dernière s’était trouvée sous les feux des projecteurs en 1988, elle qui avait été élue miss Gosier.
Elle nous a d’ailleurs avoué qu’il ne se passe pas un jour sans qu’elle ne pense à sa fille disparue.
Ses enfants lui ayant donné neuf petits-enfants, elle est même devenue arrière grand mère.
Elle aura donc de quoi s’occuper lors d’une retraite qu’elle passe entourée de l’affection des siens.

FOCUS : Irène Vilus, adjointe technique de deuxième classe, à l’école Eugène Alèxis,de 1985 à 2008, représentée par sa plus jeune fille, Laika Vilus, épouse Bertili.

« On pense beaucoup à ta mère, Irène Vilus. Reçois donc en son nom cette composition florale. C’est au nom du conseil municipal et de tous ses collègues que j’ai l’honneur de leui remettre ce bouquet », a déclaré Renetta Constant, adjointe au Maire, à la fille d’Irène, Laika Bertili.

« Je suis particulièrement heureuse que ce soit vous, Madame Constant qui me remettiez ce bouquet à l’attention de ma mère. D’ailleurs, elle vous souhaite à tous, une bonne année 2009. Ce moment recèle énormément d’émotion. Arriver au stade de la retraite, c’est déjà un challenge de la vie. Ma mère s’est énormément donnée avec passion et amour à son métier. Elle a l’amour des choses. C’est une femme manuelle et qui aime la vie en famille. Elle est entourée par un homme remarquable », a déclaré Laika Bertili.

Irène Vilus qui n’a, pour des raisons de santé pu effectuer le déplacement, a mis au monde 6 enfants, qui lui ont donné 9 petits-enfants.
Bien insérés socialement, ils occupent des emplois divers : Electricien, peintre, agent d’entretien, mécanicien, animatrice et agent de service.

On ne peut que lui souhaiter un prompt rétablissement et une bonne retraite.

Haut de page