Une certaine effervescence régnait samedi matin sur le parc aménagé du Calvaire. En effet, les protagonistes de la croisée des artistes, mettaient la dernière main à l’installation du village consacré à l’art, une des déclinaisons du thème de la fête patronale 2009 :
« Voyage au cœur de l’Art, peinture et musique symboles de création et de génie ».

Après les allocutions d’ouverture de Messieurs José SEVERIEN, adjoint au Maire et de Napoléon MAGLOIRE, ce dernier a démontré à l’auditoire, par ailleurs conquis, qu’il était toujours en pleine possession de ses moyens, malgré ses 90 ans. Accompagné de deux de ses filles, d’Antonin MARTIAL et de Josélita JACQUES, il a fait apprécier au public quelques chansons de son répertoire.
L’heure était à la joie, mais aussi à l’émotion, attestée par les larmes de sa petite fille. Action, émotion, mais aussi réflexion, prestations et expositions, la journée fut des plus riches.
Un débat d’excellente facture s’est déroulé en fin de matinée. Ayant pour modérateur Gérald SILVESTRE, il a compté pas moins de six intervenants qui ont présenté les thèmes suivants : « L’utilité de l’Art dans nos sociétés »(Phillippe BON), « L’art contemporain dans la Caraibe » ( Joëlle FERLY), « L’intentionnalité dans la création » (Richard SAINSILY), « Les Classes à Horaires aménagés en matière de musique » ( Nicolas LANCASTRE), « Kon’ a Lambi, lieu de rencontre de valeurs » ( Martial RANCE), et Marie-Line DAHOMAY ( « Gwo Ka on sous natiwèl »)
Les intervenants ont été de qualité, tant et si bien, que les questions adressées par le public ne furent pas légion. Une fois le débat achevé, tous ont pu déambuler dans le village, à l’image de Jean-Pierre DUPONT, Maire du Gosier, qui s’est arrêté dans les stands et a échangé avec les exposants présents. Pas moins de 28 artistes ont été réunis ce samedi par les bons soins de la ville. D’Antonin MARTIAL à Klodi CANCELIER, en passant par Nikki ELISEE, Yddi CLARUS, Maurice VITAL, Richard VIRAPIN, Marylène AGAT, ou Bruno COIFFARD, la liste en est longue, tous ont été satisfait de leur journée.
Le public a été gâté lui qui a pu apprécier les ateliers découvertes des aérophones en conque marine (Martial et Christiane RANCE, expo atelier Lambitus Mizikla), d’initiation au Gwo Ka (Pierre NAROUMAN et Fritz NAFFER), de découverte de l’art contemporain (à travers un diaporama et des échanges avec l’artiste Joëlle FERLY), de l’art Mendé ( avec Marie-Line DAHOMAY), de peinture sur ordinateur ( avec Bruno COIFFARD, plasticien infographiste)
Enfin, il aura été ravi par les happenings de peinture (inspiré du thème de la fête, par Thierry BERGAME, plasticien) et de musique (avec des artistes du calibre du pianiste Roland LOUIS, ou de Lyne UDINO, cantatrice qui a interprété Vwa é Ka, accompagnée de Marie-Claude BUFFON aux chœurs, Klod KIAVUE et Ary NIROU)
Une fois la croisée des artistes achevée, un véritable chemin de croix devait s’engager ^pour certains officiels eux qui ont du rapidement aller enfiler leurs plus beaux atours pour prendre part au cortège des officiels, qui s’est ébranlé de la nouvelle mairie à l’église, en passant par le monument au mort, rendu, il est important de le souligner, plus solennel, du fait de l’installation de grilles par la ville, qui en rend désormais l’accès moins aisé, notamment, en cas de veillée funèbre.
Après la messe, tous ont convergé vers l’école Germaine LANTIN où s’est tenu le vin d’honneur. De nombreuses personnalités étaient présentes, outre Firmine RICHARD, à la table des officiels, figuraient Marcel RENOUF, sous-préfet de Pointe à Pitre, Victorin LUREL, Président du conseil régional, Jacques GILLOT, Gosiérien et Président du conseil général, Marcel SIGISCAR ( Pointe à Pitre), Audry CORNANO ( Baie-Mahault), Guy LOSBAR, Maire de Petit-Bourg, et, bien sur, Jean-Pierre DUPONT, Maire du Gosier.
Les invités du Maire ont été séduits par le thème de la fête, Victorin LUREL allant même jusqu’à le qualifier de génial.
Prestations musicales, défilé de mode, le nombreux public aura été ravi, lui qui a également pu se régaler du repas mis à sa disposition par la ville, puis, danser et se défouler jusqu’à tard dans la nuit.
Rendez vous est pris pour la fête patronale 2010.

Haut de page