En arrivant sur le site de l’anse Tabarin, on ne pouvait qu’être agréablement surpris par l’affluence. Gosiériens, mais aussi guadeloupéens des autres communes et touristes, tous ont adhéré au concept. Si initialement deux cars étaient prévus, c’est finalement trois véhicules qui auront été réquisitionnés, à la grande joie des élus et agents de la ville présents dans le cadre de la manifestation.

Une fois tout le monde embarqué, la caravane a rapidement avalé les quelques centaines de mètres séparant l’anse Tabarin du premier point d’arrêt, la source de Poucet, située à l’entrée de la ville. Après une allocution de bienvenue de José SEVERIEN, adjoint au maire en charge du tourisme, la parole fut passée à Marceau CLAUDE, mémoire vivante de la section de Poucet, voire, du Gosier qui, pour l’occasion a servi de guide.
« Poucet existe depuis que la Guadeloupe existe. La section était un lieu de loisir et de villégiature. Une des attractions était la boutique de Madame BERTHELOT. Son établissement était très couru par l’élite de l’époque qui ne manquait jamais une occasion d’y séjourner. La source était un lieu de bain, mais aussi de détente et de massage pour les sportifs », a-t-il appris à un auditoire charmé.

Par la suite, les personnes présentes ont regagné les cars qui ont effectué les quelques hectomètres séparant la source de Poucet, de la mare de Diavet à Besson. Cette dernière a la particularité de se trouver dans un quartier résidentiel et fut la première à avoir été restaurée par les bons soins de la municipalité.

Monsieur DIEPPOIS de l’association les muscades, a appris à l’auditoire que « par le passé, la mare était un espace de détente, de loisirs. Dans le souci de laisser quelque chose aux générations futures, nous avons travaillé à sa restauration. Nous y avons rajouté de l’eau et introduit des tortues venues de France ».

Par la suite, tous ont convergé vers les mares du Pont pavé à Grande Ravine et Mare à Bwè à Cocoyer. Ces haltes ont été placées sous le signe de l’explication historique, mais aussi de l’engagement des associations de ces deux sections. En effet, de nombreux membres de l’ASC Grande Ravine et de l’ASC Cocoyer étaient présents.

A mare a Bwè, Luc SILVESTRE, Président de l’ASC Cocoyer s’est arrangé pour réserver un accueil de choix aux visiteurs : vendeuses, instruments traditionnels, et léwoz organisé, auront permis de finir la visite des mares du Gosier en apothéose, avant de regagner l’anse Tabarin.

Haut de page