La médiathèque Raoul Georges Nicolo, située boulevard Amédée Clara, dans le bourg du Gosier était très animée samedi dernier. En effet, s’y est déroulé, malgré les importantes chutes de cendres liées à l’éruption de soufrière Hill, Vavalamo.

En arrivant sur place, les nombreux enfants et leurs parents étaient accueillis par Murielle Montout, de la médiathèque, ainsi que par Laure et Joss Cuirassier, de l’association LIV (lire, imaginer, vivre), à l’origine de la manifestation.

Après s’être inscrits auprès de ces dernières d’une façon très originale (les enfants ont signé un engagement par prélèvement de leur empreinte digitale, en vertu duquel ils se sont engagés à faire toutes les "macaqueries" qui leurs sont demandées), ils ont pu s’adonner aux différents ateliers qui leurs étaient proposés : maquillage, théâtre, « Jesspom »au rez-de-chaussée, ainsi (en se rendant au deuxième étage) que l’intéressant atelier mis en place par l’association LIV. Basée à Sainte Anne, c’est donc une association familiale qui a la volonté de faire de la lecture et l’écriture un jeu. « Nous voulons redonner le plaisir d’écrire et de lire. Interactivité, plaisir, ludique, sont les maîtres mots de notre démarche », nous a expliqué Joss Cuirassier. Au vu de la bonne fréquentation de leur atelier, ont peut dire que non seulement le concept a rencontré un accueil favorable, mais qu’il aura sans doute vocation à faire fortune.

En empruntant un escalier situé à quelque mettre de l’atelier proposé par LIV, les enfants se sont retrouvés nez à nez avec Sylvana Artis, de la bibliothèque de Pointe à Pitre, et Patricia Navet de la médiathèque Caraïbe. Elles ont proposé aux enfants un atelier de lecture à voix haute. « Leur présence est la preuve que le réseau amical de la médiathèque fonctionne. C’est aussi l’illustration de la réussite du travail en réseau », nous a confié Marie-Chantal Francillette, Directrice des affaires culturelles de la ville du Gosier.

Après être passé par trois ateliers, les enfants se sont vu décerner un ruban, qu’ils ont accroché à sa majesté Vaval. Ce dernier, majestueux, confectionné à partir d’éléments de récupération par l’association LIV, siégeait à l’entrée de la médiathèque.
Gaël Joséphine, un lecteur de la médiathèque, initié aux techniques vidéo grâce à l’atelier forum TV mis en place par la médiathèque dans le cadre du contrat urbain de cohésion sociale, a proposé son concours pour filmer les manifestations de la médiathèque.

Haut de page