L’Association des Podologues de la Guadeloupe en partenariat avec le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville du Gosier vous invitent à la Journée Nationale de Prévention et de Dépistage sur la santé des pieds, le Mercredi 19 mai de 9h à 16h30 à l’école Germaine Lantin, Boulevard du Général de Gaulle au Gosier.

Il sera question au cours de cette journée de prendre conscience que nos pieds ont besoin de soins comme n’importe quelle autre partie du corps et qu’il est temps de cesser de les négliger.

Des podologues seront présents et pourront répondre aux interrogations du public.
Les publics les plus exposés sont les sportifs, les femmes enceintes, les personnes âgées et par dessus tout les diabétiques. En effet, ces derniers nécessitent des soins très réguliers des pieds.

Deux forums se tiendront sur :
- hygiène des pieds
- dépistage des affections

Venez nombreux !

Article relatif à la manifestation :

La santé, c’est le pied !

Le 19 mai, à l’école Germaine Lantin, de 9h à 16h30, avait lieu la 2e édition de la Journée Nationale de Prévention et de Dépistage sur la santé des pieds. Celle-ci était organisée par le Centre Communal d’Action Sociale, en partenariat avec l’association des pédicures-podologues de la Guadeloupe, dont quatre spécialistes offraient aux visiteurs une consultation gratuite.

L’objectif de la journée : « faire découvrir la nécessité de prendre soin des pieds, trop souvent négligés » indique Rose-Aimée SARABUS, Vice-Présidente du Conseil d’Administration du CCAS.

Pour Noémie GAUBERT, podologue, il s’agissait aussi de « promouvoir la pédicurie-podologie. Bien souvent, c’est un parcours vers lequel les gens ne sont pas orientés ». La professionnelle déplore en effet qu’il n’existe pas « le réflexe de voir un podologue, ni même un généraliste, en cas de problème du pied ». Un deuxième objectif est donc bien de dépister, et de pousser les gens à développer le réflexe de consulter ces spécialistes du pied.

Sindy SELBONNE, également podologue, confirme que le besoin existe : « les gens viennent avec de vraies questions, qui mériteraient d’être traitées en consultation. Malheureusement, les médecins eux-mêmes n’orientent généralement pas les patients vers notre profession. » Certes, la consultation, dont le prix peut varier de 30 à 40 € selon les cas, n’est pas remboursée par la sécurité sociale ; mais « les podologues sont les spécialistes du pied, plus que n’importe quel autre professionnel ». D’autant qu’il existe des personnes dont les pieds sont particulièrement fragiles. C’est le cas des sportifs, des femmes enceintes, des personnes âgées et surtout des diabétiques. En effet, ces derniers nécessitent des soins très réguliers des pieds.
Le public, en tout cas, a répondu présent à cette journée : « Il y a eu beaucoup de monde, en tout cas beaucoup plus que l’an dernier ! On ne s’est pas arrêté une minute ! »

Portfolio

Haut de page