Anthony Vila, de son nom d’artiste “Antonwè”, est un créateur emblématique qui évolue depuis plus d’une trentaine d’années dans le monde artistique guadeloupéen et international.

Marqué par une forte multiculturalité, il commence dès l’enfance à développer son côté artistique et bohème, notamment lors d’excursions de plusieurs semaines dans les forêts guadeloupéennes en compagnie de son père et sans attirail. Elles lui permettront d’accroître son sens de l’écoute de la nature mais aussi de lui-même, lui enseignant ainsi les bases de son art actuel : créer à partir de ce qui nous entoure.

Sa vivacité d’esprit le mena aux Beaux-Arts à Paris, où sa pluridisciplinarité rapidement repérée lui permit de se spécialiser dans plusieurs domaines, tout en lui ouvrant les portes de grands créateurs parisiens.

Guidé par son esprit d’aventurier, Anthony explore le monde et poursuit sa quête identitaire. Au cours de ses nombreux voyages, il continue d’acquérir des compétences, qui lui permettent à ce jour d’être opérationnel dans plus de 30 métiers, dont l’enseignement de certains sports.

Revenu en Guadeloupe depuis environ sept ans, il vit au centre bourg du Gosier et poursuit ses créations toujours plus épatantes qu’il expose sur l’île et à l’international. On peut notamment voir ses œuvres au Memorial Acte, mais également au Centre des Arts, un lieu culte pour les artistes puristes du territoire, où règne une atmosphère créative incomparable.

Profondément marqué par les cultures amérindiennes et l’art pétroglyphe : tembé, taïno, arawak et kalinago, il exprime son art à travers de multiples formes ; peinture, dessin, graffiti, design textile, mobilier… Un dénominateur commun regroupe ses créations : la récupération d’objets pour créer, aussi appelé Récup’Art & Recycl’Art.
Ses portes de réfrigérateur gravées à main levée à la meuleuse lui apportent une renommée à l’internationale.

C’est ainsi qu’il libère l’art de ses contraintes consuméristes, en ouvrant les portes d’un matériel infini disséminé dans notre environnement, et dont il partage allègrement les secrets.


Consulter également

À l’école de Port-Blanc, la...

Quotidien La UNE "Au service de la population" - n° 197 du 8 septembre 2021

Love Coco Earth by Pépito

Quotidien La UNE "Au service de la population" - n° 470 du 17 août 2022

Céline Chat, L’artiste aux...

Quotidien la UNE "Au service de la population" n° 265 du 30 novembre 2021