Axé sur ses engagements, le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) du Gosier a mis en place une action de prévention des comportements sexistes et des violences sexuelles à destination des élèves du collège Edmond Bambuck de Belle-Plaine. Cette action vient répondre aux chiffres de la violence beaucoup trop élevés sur notre territoire et le collège du Gosier, parmi les plus importants en terme d’effectifs, est un lieu bien approprié.

Cette matinée de prévention s’est déroulée jeudi 21 février 2019 sous forme d’ateliers thématiques. Ainsi, le CLSPD, accompagné de ses partenaires institutionnels et associatifs en charge de cette problématique, sont allés rencontrer les jeunes du Gosier qui ont particulièrement apprécié cette séance au cours de laquelle ils ont pu mettre des mots sur des comportements qu’ils souhaitent eux-mêmes voir éradiquer.

4 ateliers étaient proposés aux élèves :

Atelier : rapport homme / femme, animé par Laura GAYDU de l’association FORCES
A l’aide d’un quizz, les élèves étaient invités à répondre à des questions sur la thématique puis en fonction des réponses, une explication permettait aux élèves de prendre conscience que les filles et les garçons sont égaux. Il a été évoqué les lieux de discriminations, les bases des comportements sexistes et les rapports de domination.

Atelier : estime de soi, animé par Christiane GASPARD-MÉRIDE, présidente de l’association FORCES
Comment renforcer l’estime de soi chez les adolescents ?
L’estime de soi peut être définie comme le sentiment intime qu’a une personne de sa valeur et de sa capacité à être aimable, dans le sens d’être aimée. La confiance en soi découle de l’estime et correspond au sentiment d’avoir la capacité à répondre avec succès aux exigences et se débrouiller, d’adapter, réussir ce que l’on entreprend. Un enfant qui a une bonne estime de soi sait qu’il est capable et fiable.
A travers des échanges avec les élèves, l’intervenante a pu donner des manières pour y parvenir. Par la valorisation des tentatives, par la reconnaissance de sa valeur et de ses compétences, par l’écoute et l’attention

Atelier : communication, animé par Mylène VINCENT et Peggy FOUCHAN de l’association ATTITUDES MÉDIATIONS
Les intervenantes ont abordé le sujet en sollicitant les jeunes sur les mots qu’ils émergent de « communication ». Puis faire la différence entre la communication verbale et non verbale pour éviter le dérapage vers la violence. Elles ont insisté sur la pratique de la communication verbale positive qui se traduit entre autres par le choix des personnes d’exprimer verbalement leurs émotions et leurs opinions de façon respectueuse et saine pour limiter les répercussions sur les autres et sur le climat général du milieu.

Atelier : procédure d’infraction en matière de violence sexuelle, animé par le Major KANCEL de la Police Nationale de la brigade de la protection de la famille.
Il a rappelé la législation liée à toutes les formes de violences sexistes et sexuelles, a recensé les différentes procédures lors d’une agression sexuelle, a évoqué les notions de consentement, du respect de l’autre, de l’utilisation des réseaux sociaux par la propagande d’images portant atteinte à la vie de l’autre et des risques encourus.

Haut de page