La ville du Gosier poursuit son projet de rénovation et de renforcement du parc de l’éclairage public. La deuxième tranche des travaux a débuté le 15 juin 2019.

Les luminaires de la ville font peau neuve. Les premières opérations ont débuté en octobre 2018. En effet, 358 points lumineux et 16 armoires de commandes ont été remplacés par de l’éclairage LED, à la fois plus performant et moins énergivore, au parc du Calvaire, parc de l’Anse Tabarin, la Datcha, la route des hôtels, Montauban, le centre bourg, Périnet et le palais des sports.
La 2ème phase des travaux a débuté le 15 juin dernier, et consiste à remplacer les quelques 4000 luminaires restants. Ainsi deux équipes ont assuré l’installation des nouveaux points lumineux à Bas du Fort, Grand Baie, Dampierre, l’Houezel, Saint-Félix et Dunoyer. 740 luminaires ont d’ores et déjà été posés dans cette 2ème phase. Dès le 16 septembre, les équipes seront à pied d’oeuvre dans le secteur de Mare-Gaillard.
Cet éclairage fonctionne par télégestion et permet le suivi de la consommation d’énergie en temps réel et les éventuelles alertes défaut, en cas de consommation anormale.
La ville a donc fait le choix d’un entretien luminaire plus performant, plus économe, qui respecte une certaine harmonie avec les autres éléments du mobilier urbain. Plus précisément, 35 à 40 % d’économie d’énergie sont attendues sur le réseau de la ville et jusqu’à 60 % aux heures profondes de la nuit.


Pour atteindre le seuil d’économie d’énergie demandé par le FEDER (77%) et ainsi obtenir la subvention maximale, la commune équipe ses candélabres et ses poteaux de LED de 30 et 28 watts en zone résidentielle, de LED de 51 watts sur les voies communales et de LED de 95 watts sur la route départementale.
Car le FEDER, la région, l’ADEME et EDF accompagnent financièrement la collectivité dans cette transition énergétique chiffrée à près de 5 millions d’euros.
Plus de 1000 luminaires intelligents ont d’ores et déjà été posés sur l’ensemble du territoire du Gosier. Au total, ce sont 4534 points lumineux qui seront renouvelés et 136 armoires de commande installés d’ici fin 2019.


Haut de page