Découvrir le Gosier

L’association Solutions vertes en partenariat avec le CCAS de la ville du Gosier ont organisé le mardi 17 décembre 2019 à la médiathèque Raoul Georges Nicolo du Gosier, un atelier pour aider les personnes âgées à s’approprier leur téléphone mobile.

Il n’est jamais trop tard pour apprendre… C’est ce que découvrent ces seniors qui apprennent à se servir d’un téléphone portable lors d’ateliers pratiques organisés par l’association Solutions Vertes et le CCAS du Gosier. Double appel, rangements photos, entrer un contact ou tout simplement les premiers gestes de navigation, une vingtaine de personnes âgées ou retraités, souvent déroutée par les nouvelles technologies, vient se perfectionner ou acquérir un peu plus de connaissances dans l’utilisation de leur portable. Tous les élèves n’ayant pas le même niveau, ils sont regroupés en fonction du niveau de chacun. “L’objectif est que personne ne soit largué”, lance Angèle Maugir, responsable de l’association. Certains animateurs enseignent les basiques — faire glisser le doigt pour répondre au téléphone — d’autres, des fonctions plus compliquées comme l’envoi de textos avec écriture intuitive, l’envoi d’un mail à partir d’un téléphone portable, etc.

Ces ateliers ont été conçus pour réduire la fracture sociale. “On s’est rendu compte qu’il fallait un accompagnement des seniors. À l’heure de la dématérialisation, les gens sont dépassés. Nous les accompagnons pour mieux maîtriser leur outil de communication pour qu’ils se sentent à l’aise”, explique la responsable de l’association. Ces ateliers sont financées par la CGSS et proposés aux communes. Pour le CCAS du Gosier, ils permettent de lutter contre l’isolement des personnes âgées en leur donnant accès aux nouvelles technologies. “On a longtemps voulu faire ce type de formation, mais on n’a pas eu d’occasion. Alors quand l’association nous l’a proposé nous n’avons pas hésité. C’est une première pour ces ateliers mais on va les renouveler”, indique Michelle Couppé de K/Martin, vice-présidente du CCAS.

Ces aînés ont pour la plupart des smartphones offerts par leurs enfants. Des téléphones trop sophistiqués pour ces novices, souvent complètement perdus face à cette technologie. “C’est une bonne initiative, car très souvent on achète ces téléphones mais on ne lit pas la notice d’utilisation. Une fois j’ai dû chercher le mode silence ou vibreur en pleine messe. Alors j’ai dû l’éteindre”, s’amuse Philomène. Christian Urbino a 70 ans, il aurait préféré un portable à touche classique. “On ne trouve malheureusement plus de téléphones simples, regrette t-il. Alors je suis venu apprendre. Et j’ai appris comment effacer facilement les messages, sans avoir à m’énerver.”

Pas facile en une matinée de maîtriser la navigation de son portable. Applis, réseau sociaux, verrouillage automatique ont encore beaucoup de secrets pour ces apprentis débutant. L’association a été sollicitée par beaucoup d’entre eux afin de recevoir des cours particulier.

Haut de page