La Ville du Gosier a mis les petits plats dans les grands pour accueillir Clémence Botino, Miss France 2020 et Ophély Mézino, Miss Europe et première Dauphine de Miss Monde 2019, le mercredi 15 janvier 2020 dès 15h. Elles ont défilé dans le bourg dans une ambiance de carnaval.

Une foule impressionnante attendait les miss à leur arrivée à l’esplanade de la rénovation. Clémence Botino, Miss France 2020 et Ophély Mézino, première Dauphine de Miss Monde 2019 sont accueillies dans une ambiance de carnaval, au son du groupe a po du Gosier, Restan la.

Un petit salut au public avant de se rendre en salle du conseil municipal Jacques Gillot, où elles sont reçues par José Séverien, le premier adjoint au maire et les élus. Clémence Botino, originaire du Gosier est de retour sur sa terre. Là, où le rêve a commencé puisqu’elle a été couronnée Miss Guadeloupe au Gosier, ... a rappelé la plus belle femme de France. “Elle a fait rêver Le Gosier, la Guadeloupe, la France, et ce rêve nous le partageons”, a déclaré le 1er adjoint, en lui remettant un trophée de la ville. Miss France a rappelé qu’elle avait déjà été accueillie dans cette salle quand elle avait présenté sa candidature à l’élection de Miss Guadeloupe. “M. Séverien, vous êtes l’un des premiers interlocuteurs que j’ai eu avec la ville. Le Gosier est très central dans mon parcours de Miss. C’est une commune à laquelle je serais rattachée pour toujours, lance Clémence émue.

Puis les deux reines de beauté ont pris place dans deux voitures décapotables, pour parader dans le bourg aux rythmes du carnaval avec le groupe Prestan’s du Gosier, ainsi que Vibration de Sainte-Rose et Kontak de Pointe-à-Pitre. “C’est le moment que j’attendais depuis longtemps. Je vis un rêve éveillé c’est magique, confie Clémence avec un grand sourire. Il fait beau, les gens sont nombreux et les groupes sont magnifiques.” Tout le long du défilé, elles ont été prises en photo par des centaines de personnes, tout en se prêtant au jeu des autographes pour remercier le public. “Elle est très belle Miss France”, lance une jeune fille. “Nous sommes fières car toutes les deux, elles représentent la Guadeloupe à l’international”, se réjouit une riveraine.

De retour à l’esplanade de la Rénovation, place aux discours officiels. Tour à tour, le 1er adjoint au maire, José Sévérien, Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France et Sandra Bisson, présidente de Guadeloupe la Belle, ont pris la parole. Sandra Bisson a rappelé que “La ville du Gosier nous a accueilli pour organiser l’élection de Miss Guadeloupe. C’est une fierté pour le comité, car c’est un doublé qui récompense nos efforts.” Les discours ont été clôturés par les deux reines de beauté qui n’ont pas manqué de remercier la population qui a voté massivement pour les faire élire. La présence d’une autre miss a été également remarquée, celle de Morgane Thérésine, Miss Gosier 2013, Miss Guadeloupe 2016, et 3ème Dauphine de Miss France 2017. Elle a remis un bouquet à Ophély Mézino. Clémence Botino et Ophély Mézino ont effectué quelques pas de danses au milieu de la foule. “Je prends mes forces avant de repartir”, sourit Clémence qui va poursuivre son règne à un rythme effréné.


Ophély Mézino, Miss Europe et 1ère Dauphine de Miss Monde était vêtue d’une robe blanche composée d’une traîne en tulle, dessinée par David Pruvost, styliste de Guadeloupe, installé au Moule, en partenariat avec le Comité Ambassadrices, une toute jeune association du Gosier oeuvrant dans la promotion de la beauté, l’élégance, la moralité et le savoir-faire de la jeunesse sur le territoire.

Crédit photos : Happy Shine | Guillaume Aricique

Haut de page