Plage de la datcha

Depuis le 31 janvier 2020, l’exposition iPhonographie mas, de Maurice Alain Lima, occupe la Médiathèque du Gosier. L’artiste a la particularité de prendre des clichés avec son iPhone. Les curieux ont jusqu’au 22 février 2020 pour aller admirer ses oeuvres.

Des couleurs, des visages, des moments carnavalesques captés non pas par un appareil photo mais un Iphone. “iPhonographie mas” est une exposition de Maurice-Alain Lima, photographe amateur passionné. L’artiste est un habitué de la photo avec un smartphone. Aujourd’hui, l’artiste nous propose une exposition de portraits, des images prises avec un iPhone X pendant le carnaval. “C’est ma première exposition. Mon frère m’a poussé à faire le shooting du mas maten l’an dernier puis on a décidé de le montrer à un plus large public”, confie Alain-Maurice Lima. Et le public est conquis, à l’instar de Marina et Maël : “C’est assez coloré. Chaque photo véhicule une expression vivante. Il a su capter le carnaval dans toute sa diversité, à un moment précis. J’aime les détails sur le visage”.

Le smartphone est devenu un objet incontournable et la photo Iphone semble avoir trouvé une place artistique. “Cela témoigne de l’évolution de nos sociétés. Avant il y avait le polaroid, kodak et maintenant l’Iphone. La première fois que j’ai vu ces photos cela a été une surprise”, déclare Sylvie Faure, directrice de la médiathèque.

La tendresse, l’ange démoniaque, l’extase ou encore le messager d’antan, 50 portraits colorés ornent les murs de la salle de la médiathèque. Des photos qui ont surpris l’artiste Stonko Lewest : “Je suis étonné d’avoir été submergé par de la couleur. Il y a une vivacité des couleurs, un grain dans la matière, une puissance au premier plan. L’expo est équilibrée et la technique, le mode opératoire est innovant”, déclare t-il.

Le photographe aime capter les instants carnavalesques, mais aussi les regards à travers l’objectif de l’iPhone. “Je ne suis pas photographe, je suis iphonographe” , sourit Maurice-Alain. Ce qui me plaît, c’est que je shoote et je développe mes photos avec mon tel. Il est toujours sur moi pour capter un regard, une lueur”.

Maurice-Alain Lima est un passionné de photos. Il a fait des photos pendant 12 ans avec un reflex. Il y a 10 ans, il décide de shooter avec son iphone 6. “Il faut savoir regarder pour pouvoir immortaliser, c’est là que commence le travail d’un iphonographe”, conclut-il.
En décembre 2018, il expose 4 photos aux côtés d’une trentaine d’artistes. À 59 ans, il s’expose seul. “IPhonographie mas” est dédiée à son père, Benoit Maurice Lima, un peintre qui leur a transmis, à lui et son frère Thierry Lima, peintre et plasticien, cette fibre artistique. L’artiste prépare déjà sa prochaine exposition sur les paysages guadeloupéens.

Haut de page