Vivire au Gosier

À tous points de vue, cette année scolaire aura été inédite. En principe, celle-ci aurait même pu être déjà achevée. En effet, initialement la ville avait opté pour un report de la réouverture en septembre, pour disposer du temps nécessaire pour se mettre en conformité avec le protocole initial, très contraignant et restrictif. Cependant, le gouvernement ayant changé de stratégie, il n’a plus laissé le choix aux collectivités, mais leur a néanmoins donné raison en assouplissant drastiquement le protocole, qui n’est donc plus un point de blocage.

Bien entendu, cette réouverture, annoncée le 15 juin pour Gosier, a nécessité une réorganisation en un temps très restreint, avec des effectifs réduits puisque jusqu’au 22 juin, de nombreux agents, au sein même de la collectivité, bénéficiaient d’autorisation d’absence pour garde d’enfant ou pour vulnérabilité. Les agents présents, ainsi que les prestataires de la ville, ont redoublé d’efforts pour rendre possible cette réouverture, tout en étant conforme au nouveau protocole. Entre le 18 et le 20 juin, l’ensemble des écoles a fait l’objet des mesures (non exhaustives) suivantes :

  • Nettoyage et désinfection complets ;
  • Révision de tous les équipements sanitaires (savon, papier toilette, essuie-mains) ;
  • Mise à disposition des protections nécessaires à destination du personnel, conformément au protocole (masques et gants selon les missions) ;
  • Commande supplémentaire de savon et de gel hydroalcoolique (distribué par les agents et non pas en libre accès des enfants par mesure de précaution)
  • Réorganisation de l’accueil par école, en lien avec les équipes pédagogiques et communales ;
  • Réorganisation de la pause méridienne et de l’accueil à la restauration ;
  • Adaptation des menus pour limiter au maximum le nombre de manipulations et respecter les gestes barrières ;
  • Définition de nouvelles règles d’accès pour les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs : masque et désinfectection des mains obligatoires.
  • Définition de nouvelles règles pour les personnels lorsque la distanciation d’au moins un mètre ne peut être garantie : port d’un masque obligatoire.

Certains parents, inquiets, ont diffusé des informations inexactes concernant l’absence des dispositifs d’équipements au sein des écoles du territoire. Si cette inquiétude est parfaitement légitime à l’issue d’une crise sanitaire ayant forcément laissé des traces, la ville a pris toutes les dispositions nécessaires en vue de permettre un retour serein et sécurisé des enfants au sein de leurs écoles. C’est pourquoi les photos des réalisations sont publiées en illustration du présent article.

Une autre difficulté d’importance, malheureusement récurrente sur notre territoire, est celle des manques d’eau, programmés ou non, qui ont pu perturber, bien avant la crise du Covid-19, les apprentissages des enfants en contraignant à la fermeture lorsque l’entretien était impossible. Notre territoire est durement affecté dans son ensemble, mais il l’est particulièrement dans certaines zones notamment Pliane et Port-Blanc, où les difficultés se sont accrues depuis le confinement.

Pour répondre à cette problématique qui ne relève pas directement de sa compétence, la ville a souhaité équiper progressivement ses 13 établissements scolaires de cuves d’eau surpressées. Cette stratégie arrivera à son terme pour la rentrée scolaire de 2020, à l’issue de l’installation des surpresseurs dans les 6 écoles restantes.

D’ici la fin de l’année scolaire, pour les jours restants, les agents continueront de veiller scrupuleusement au respect de l’hygiène, ceci d’autant que nous sommes toujours officiellement en crise sanitaire. Le protocole sanitaire conjoint élaboré avec l’Education Nationale antérieur à la crise actuelle est toujours en vigueur et suppose, en cas d’impossibilité d’assurer l’entretien (soit avec l’eau courante, soit avec de l’eau des cuves non potables), une fermeture de l’établissement.

Les risques de coupures d’eau sur les secteurs les plus souvent impactés restent forts, bien que les opérateurs aient été sensibilisés à la nécessité de respecter la programmation des tours d’eau, ceci d’autant plus avec la reprise des cours.

Les services municipaux restent pleinement mobilisés pour limiter au maximum l’impact de ces coupures et assurer, pour les deux semaines à venir, la continuité du service public de l’éducation.

Enfin, en lien direct avec cette problématique de la distribution d’eau, le planning d’accès aux points d’accès à l’eau potable a été modifié au sein des 7 écoles mises à disposition du public (Kleber Moinet, Armantine Marcel, Eugène Alexis, Saturnin Jasor, Germaine Lantin, Georges Marcel, Turenne Thénard). L’accès est en effet suspendu les jours d’école (lundi, mardi, jeudi et vendredi) et rétabli le mercredi (sauf pour l’école Georges Marcel qui propose un accueil de loisirs) et samedi de 8h à 11h.

Haut de page