Qu’est-ce qu’une amazone ?

Une partie des femmes concernées par le cancer du sein et ayant eu à subir la perte d’un ou des deux seins se sont proclamées “Amazones”. Redoutables guerrières de la mythologie grecque, les Amazones étaient les filles d’Arès, le dieu de la guerre. La légende veut qu’elles ont brûlé leur sein droit afin de mieux utiliser un arc et de lancer une lance.
Un nom symbolique très fort pour rappeler que si elles ont perdu l’un des attributs de leur féminité, leur rage de vivre a terrassé la maladie.

Pourquoi parler de ce sujet maintenant ?

Parce que nous sommes en plein “octobre rose”, une campagne nationale de lutte contre le cancer du sein menée depuis 27 ans par l’association Ruban Rose.
Parce qu’une 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Parce que “Chaque année en France, 59 000 nouveaux cas sont détectés, et près de 12 000 femmes en décèdent. Dans la majorité des cas, le développement d’un cancer du sein prend plusieurs mois, voire plusieurs années. Le cancer du sein est le cancer à la fois le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes” (Source : site de l’Institut National du Cancer).
Parce mieux informées, mieux dépistées, de nombreuses femmes guériraient de la maladie.

“Pour l’Association qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants. (…) L’information sur le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie, et est essentielle.” (Source : site de l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !)

Qu’est-ce qu’un cancer du sein ?


Un cancer du sein résulte d’un dérèglement de certaines cellules qui se multiplient et forment le plus souvent une masse appelée tumeur.
Il en existe différents types qui n’évoluent pas de la même manière. Certains sont « agressifs » et évoluent très rapidement, d’autres plus lentement.
Les cellules cancéreuses peuvent rester dans le sein. Elles peuvent aussi se propager dans d’autres organes ce qui est une situation encore plus menaçante. On parle alors de métastases.
Dans la majorité des cas, le développement d’un cancer du sein prend plusieurs mois, voire plusieurs années.


Source : https://cancersdusein.e-cancer.fr/infos/qu-est-ce-qu-un-cancer-du-sein

La ville du Gosier a souhaité s’associer à la mobilisation nationale en relayant des informations sur le sujet et en sensibilisant à l’importance du dépistage. En effet, à partir de 50 ans, chaque femme reçoit un courrier pour réaliser un dépistage du cancer du sein (en l’absence de symptômes et excepté si votre niveau de risque est élevé ou très élevé). Elles sont invitées à prendre rendez-vous avec un radiologue agréé figurant sur une liste jointe au courrier.
Avant l’âge de 50 ans, il est inutile de recourir à des actes de dépistage du cancer du sein, sauf si vous avez un niveau de risque considéré comme élevé ou très élevé.

Quels examens et à quel âge ? Plus d’informations ici.

Le cancer, une cause chère au Maire du Gosier

Très sensible à la cause de la lutte contre le cancer, le Maire du Gosier, Cédric Cornet, souhaite en ce mois d’Octobre Rose adresser à toutes les femmes ayant fait face à la maladie ses encouragements et leur faire part de sa compassion et du message suivant :

“L’abbé Pierre disait que “La maladie la plus constante et la plus mortelle, mais aussi la plus méconnue de toute société, est l’indifférence.” Aucune mort ne doit laisser indifférent, bien sûr. Mais rien ne paraît plus injuste qu’une mort qui aurait pu être évitée. Aux hommes, je demande d’inviter les femmes qu’ils aiment à prendre soin d’elles. Aux femmes, je demande d’être vigilantes quant aux symptômes potentiels. À celles qui sont concernées, je demande de participer aux dispositifs de prévention existants. À tous les autres, je demande de relayer ces informations et éventuellement faire des dons aux associations agréées en vue de soutenir la recherche. Plus les données seront connues, mieux la maladie sera combattue !”


Les symptômes qui doivent interpeler

Tout au long de votre vie, il est important de rester attentive à certains symptômes.
La présence de ces symptômes ne signifie pas que vous avez un cancer. Mais ils doivent vous inciter à consulter votre médecin s’ils persistent, s’ils sont inhabituels ou inexpliqués.

  • Changements ou manifestations physiques (importantes sueurs nocturnes, changement inhabituel d’un sein, perte de poids inexpliquée, nouveau grain de beauté ou évolution d’un grain de beauté, apparition d’une grosseur ou d’un gonflement, voix rauque ou enrouée, difficultés à avaler).
  • Saignements (saignements vaginaux inexpliqués, sang dans les selles, sang dans les urines, tousser ou cracher du sang).
  • Problèmes digestifs ou urinaires (selles plus fréquentes, ballonnements persistants, problèmes digestifs ou brûlures d’estomac persistants, problème urinaire).
  • Problèmes respiratoires ou de la bouche (essoufflement, ulcération de la bouche qui ne passe pas, toux persistante).
  • Douleurs (douleurs inexpliquées ou ne passant pas).



Source : Site de l’Institut National du Cancer https://cancersdusein.e-cancer.fr


Vous êtes, vous aussi sensible à cette cause ? Affichez-vous en rose et envoyez-nous vos photos, nous les publierons sur les réseaux sociaux de la ville !

Haut de page