Suite à l’échange de vendredi 6 novembre dernier avec Sébastien Lecornu, le SMO a été acté par l’Etat dans le cadre du Plan Marshall de l’eau.
C’est avec satisfaction que Le Président de la Riviera du Levant, Cédric CORNET a accueilli la nouvelle.

Vendredi 6 novembre, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu s’est entretenu en visioconférence avec les présidents des 3 communautés d’agglomération, membres du SIAEAG, ainsi que le président du SIAEAG.
L’Etat, à l’issue de l’échange, a acté le SMO, premier choix de la majorité des EPCI, car plus conforme à l’intérêt général et a reporté par la même occasion la dissolution préalable du SIAEAG à laquelle s’oppose fermement les élus.
L’Etat, la Région et le Département devront être présents pendant la période transitoire pour accompagner le SIAEAG, afin notamment de : poursuivre des travaux d’urgence, améliorer le recouvrement des créances (et réduire les dettes fournisseurs), garantir la rémunération des salariés, réduire les coûts de fonctionnement par la mise en œuvre d’un plan d’aide aux départs volontaires.

Dès le 22 juillet 2020, le président de la CARL, Cédric Cornet, réunissait les représentants des EPCI, du SIAEAG et des collectivités majeures au Palais des sports du Gosier. Il avait alors publiquement proposé la création du SMO : “Soyons les pionniers aujourd’hui”, avait-il alors déclaré, invitant l’ensemble des décideurs présents à fonder le SMO. À défaut d’unanimité sur ce premier projet, une proposition alternative de SPL a été soumise, afin d’amorcer une transition en laissant la possibilité aux autres entités de rejoindre le projet ultérieurement.
Le président Cornet, qui a pris à bras le corps ce dossier dès le début de son mandat, a accueilli avec satisfaction cette nouvelle, qui aurait pu être mise en œuvre de manière volontaire par les élus eux-mêmes dès le mois de juillet. Le travail se poursuit donc avec sérénité et exigence, en lien bien sûr avec les travailleurs de l’eau, les partenaires sociaux et les usagers.


Haut de page