Ce samedi 5 décembre 2020, de nombreux volontaires se sont rendus sur le site de la Poudrière à Montauban, appuyés par les élus et la direction de l’environnement et du cadre de vie de la ville. Pendant 4 heures, ils ont nettoyé le site afin de remettre en état et valoriser la biodiversité de la zone.

Des bénévoles et amoureux de la nature ont répondu à l’appel à bénévolat lancé par la municipalité pour l’enlèvement de nombreux déchets qui polluent la zone de la Poudrière, située à Montauban au Gosier. Parmi eux, des élus, dont la 1ère adjointe, Liliane Montout et le 10ème adjoint au maire, Emmery Beauperthuy, des agents du service environnement et cadre de vie de la ville, ainsi que les associations Pointe de la Verdure et Kréyòl Attitude. C’est la 2ème action de nettoyage sur ce site dont le foncier appartient au Conservatoire et qui est géré par la ville.

L’objectif est donc de lutter contre les incivilités et de sensibiliser le public à la gestion des déchets et à la protection des sites naturels. Un nettoyage en mer est également prévu. Dès lundi 7 décembre, les dépôts sauvages qui jonchent l’accès au site de la Poudrière et sur le site seront collectés mécaniquement. Des travaux complémentaires d’enlèvement seront réalisés par le Conservatoire du littoral dans un second temps courant décembre 2020. Ensuite, l’accès au site sera fermé aux véhicules. Le lieu sera seulement accessible aux piétons, dès la semaine prochaine, dans le cadre du projet de valorisation de la biodiversité à travers le sentier du littoral existant sur la commune.
En parallèle, le site servira de support pour un projet pédagogique d’aire marine éducative pour les élèves de l’école de Poucet. Cette initiative contribue à assurer la mise en valeur par l’éducation au développement durable.

La municipalité porte un projet plus global de remise en état qui permettra à la ville du Gosier d’obtenir le label “Ville Durable, Ville Ecotouristique”, grâce à ses écosystèmes inondables, un ensemble naturel unique sur la côte du Sud Grande-Terre. Le site est proposé pour être classé en Espace Naturel Sensible.

Le budget du projet est estimé à près de 26 900 € dont les premières phases du projet bénéficient d’un partenariat avec l’Office Français de la Biodiversité au titre de l’appel à projet Terres Mer Ultra Marines.


- Album photo à venir -

Haut de page