UN BUDGET AU SERVICE DE LA POPULATION

Le 15 Janvier dernier la Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant a tenu son premier Conseil communautaire de l’année. Organisé à la Désirade, l’une des 4 communes du territoire, ce conseil a été l’occasion de voter notamment le budget, et de pallier toutes les défaillances structurelles qui minent le budget de la CARL depuis sa création.

UN BUDGET AMBITIEUX
Les dépenses d’investissement 2021 sont de 12M€ qui nous permettront d’assumer un programme d’investissement avec une seule ambition : garantir le mieux-être de la population.
Plusieurs projets seront réalisés en ce sens, avec notamment :

  • La maison des arts et de la culture, Sainte-Anne (1,5M€)
  • Le marché d’intérêt communautaire, Saint-François (3M€)
  • La construction de la déchetterie et ressourcerie du Gosier (3M€)
  • Reprise des voies et réseaux divers (VRD) en entrée d’agglomération, à Grand-Baie (4M€)
  • Des terrains de Foot de proximité sur l’ensemble des communes (800K€)

UN BUDGET D’ANTICIPATION ET SÉRIEUX
Parce que gérer, c’est prévoir, nous ne devons pas oublier la dissolution annoncée du SIAEAG, qui aura des conséquences que la Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant doit anticiper en responsabilité. En effet, dans cette hypothèse, la CARL se verra imputer pas moins de 12M€ de dettes fournisseurs, et verrait dans le même temps son effectif augmenté de 100 agents.

Il est tout de même important de noter qu’en dépit de cette évolution des taux, les cotisations moyennes de la CARL restent attractives.
En effet, à périmètre constant, la moyenne régionale de la Taxe foncière et la Taxe d’habitation est de 400€, alors que celle de la CARL n’est que de 298€.

Il était important pour nous de vous informer de la véracité de la situation, en toute transparence afin de respecter les engagements pris envers vous, administrés de la Riviera du Levant.

UN BUDGET RESPONSABLE
Le déficit budgétaire de la compétence déchets ménagers et assimilés (DMA) de l’ordre de 3M€, adossé à la volonté de construire une unité de traitement et de valorisation des déchets ménagers et assimilés nous contraint une fois de plus à la prudence, en votant un budget nécessairement responsable.
Le Conseil communautaire a ainsi décidé de poursuivre le rééquilibrage des taux de la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM). Ce dernier est désormais porté à 19,5% et celui de la Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties à 8%.

UN BUDGET SOLIDAIRE
Le budget d’investissement confirme une forte volonté d’accompagner nos villes membres, avec un fonds de concours à hauteur de 500 000€ pour 2021. Il servira à cofinancer les investissements structurants portés par les communes.

Toujours dans cette volonté d’accompagnement de l’économie de notre territoire, le dégrèvement de la cotisation foncière des entreprises (CFE) a été porté à 800K€. Un geste fort en ces temps de crise sanitaire et économique pour soutenir les petites et moyennes entreprises exerçant dans les domaines de la restauration, l’hébergement touristique, la culture et le sport.


Haut de page