FRANCIS HEDREVILLE, LE CONSTRUCTEUR DEVENU BOULANGER

Francis Hedreville est le gérant de la boulangerie "les délices de Kianyz", une petite entreprise familiale située à Montauban. L’ancien constructeur, originaire de Cocoyer, a opéré un virage à 360° en décidant de ne plus façonner le ciment mais de façonner le pain. “J’ai fait de l’allergie au ciment. Le médecin a dit qu’il fallait plus toucher au ciment”, explique Francis. Mais impossible quand on construit des bungalows. Alors il se reconvertit.
Après une formation diplômante en boulangerie, Francis Hedreville ouvre son commerce il y a 4 ans, après un an de travaux. “Au début, c’était pour aider ma fille qui voulait être cake designer. Je me suis lancée dans la boulangerie pour elle. Mais aussi pour me poser.”

Dans son fournil, il pétrit du pain traditionnel à la farine de champêtre et des viennoiseries, avec Fabrice Chaudain, un pâtissier-boulanger, dans le métier depuis 33 ans. Les deux hommes travaillent ensemble depuis 3 ans. “Je fais la production et j’assure la relève”, précise Fabrice.
Ici tout est fait maison. “C’est de l’artisanat, ça prend du temps, mais c’est pour égayer les papilles des clients.” Et le boulanger-pâtissier innove en changeant la vitrine régulièrement.
Avec la pandémie, la petite boulangerie n’ouvre désormais qu’en demi-journée. “On gagne pas beaucoup mais on arrive à rester ouvert”, indique le gérant. Cependant, la boulangerie "les délices de Kianys" livre du pain tous les matins à la clinique de Choisy et à l’école des sœurs de Cluny. “Ça nous permet de souffler”, sourit Francis Hedreville.


Haut de page