Gosier, le 26 Avril 2021 — Cédric CORNET Maire du Gosier, Président de la Riviera du Levant a constaté ce lundi 26 avril que des barrages ont été érigés par des agents grévistes sous la bannière UTC UGTG, devant l’hôtel de police municipale, le Palais des sports et les bureaux de la CARL. L’hôtel de ville, la cuisine centrale et le pôle administratif sont quant à eux bloqués depuis le 2 mars.

Cette méthode d’obstruction de tous les sites dont l’exécutif est le maire président Cornet est inacceptable.
Le syndicat UTC UGTG qui a quitté la table des négociations le 7 avril, ne répond favorablement à aucune proposition de rencontre pour poursuivre les négociations.
Le discours du syndicat affirmant que des négociations peuvent être menées dans les communes localement est inexact.
Malgré toutes les propositions et relances, aucune date de rencontre n’a été fixée. Voilà maintenant près de 2 mois que les services municipaux sont empêchés par une minorité d’agents grévistes.
La seule avancée consentie par la syndicat, a été de permettre à quelques agents administratifs d’accéder à leur poste de travail de l’hôtel de ville pour accomplir des missions telles qu’assurer des mandatements aux fournisseurs et les salaires des agents.

Fort de ce constat, Cédric CORNET et son équipe sont contraints de conclure à une volonté manifeste de ne pas négocier et donc de purement et simplement bloquer les services publics et priver la population de ceux-ci.
L’équipe municipale a par ailleurs, pour le mois d’avril, fait appliquer toutes les mesures réglementaires afférentes à cette situation.

Le maire demande aux représentants de l’UTC-UGTG de revenir à la raison et de s’inscrire dans la construction.

Haut de page