Marie-Noëlle Cuvinot le revendique haut et fort, elle aime son métier de coiffeur. Non, ce n’est pas une faute, car là aussi elle entend défendre la singularité de sa profession et se démarquer de ce meuble que l’on dénomme “coiffeuse”.

Coiffeur donc de son état depuis de nombreuses années, Marie-Noëlle est installée sur la section de l’Houëzel au Gosier. Pour elle, coiffer lui permet de faire émaner la beauté de ses clients. Une façon à part entière de prendre soin des autres et de les aider à s’affirmer.
Au bout d’années de pratique, elle s’est rendue compte que c’est un tout qui amène à un cheveu en forme et épanoui. Ces dernières années l’affirmation de soi et du cheveu est donc logiquement passée par la méthode d’hypnose Ericksonienne qu’elle dispense à ses clients.

L’hypnose Ericksonienne au service du cheveu
L’expérience lui a permis de réaliser qu’un client détendu permet d’obtenir un cheveu plus souple, plus détendu, plus facile à travailler et mécaniquement plus à même d’aboutir à un résultat intéressant. Marie-Noëlle s’est donc formée à l’hypnose Ericksonnienne et constate les bienfaits sur ses clientes. Certaines viennent même sans avoir besoin de se coiffer, juste pour le plaisir de profiter de ses massages. Les avantages ? Une circulation sanguine activée, des cheveux qui poussent donc plus facilement tout en procurant apaisement et relaxation pendant les soins.
Un cuir chevelu détendu est aussi plus réceptif aux produits et soins qui seront appliqués.
Marie-Noëlle a été formée à cet art en Martinique. Une technique qui a été approfondie par une maîtrise des mots plus consciente que les échanges qu’un coiffeur peut avoir naturellement avec son client.


Haut de page