Le Plan Local d’Urbanisme a été approuvé en conseil municipal du 27 avril dernier. Il s’agit de l’ancien PLU que le maire Cédric Cornet et sa mandature ont fait le choix de maintenir afin d’éviter que la Ville du Gosier ne soit soumise au Règlement National d’Urbanisme (RNU). En effet, depuis le 29 mai 2019, la ville du Gosier ne possédait plus de PLU suite à la décision de la Cour administrative d’appel de Bordeaux d’annuler le document. Le Plan d’Occupation des Sols (POS) avait alors été remis en application jusqu’au 29 mai 2021.

La reprise du précédent PLU a donc permis aux Gosiériens de conserver la maîtrise des décisions d’urbanisme. “Lors des élections municipales, nous avons promis de tout faire pour ne pas tomber en RNU et que l’Etat gère notre foncier. Nous voulons faire un plan local d’urbanisme, à l’image des Gosiériens, moderne, ambitieux et respectueux de la volonté du plus grand nombre” , indique Cédric Cornet, le maire du Gosier. Aujourd’hui, la ville a un PLU approuvé, puisque la préfecture a indiqué au maire dans un récent courrier qu’aucune observation n’a été formulée sur le dossier du PLU de la commune.

Ce lundi 7 juin, le maire du Gosier s’est rendu sur le secteur de Moreau, accompagné de Mévice Vérité et Stéphane Urie, conseillers municipaux de la ville du Gosier, pour rencontrer la population autour de ce point fort de son programme politique. La campagne avait été délaissée par l’ancienne mandature, Cédric Cornet entend bien rétablir un rééquilibrage. “Car la plupart des problèmes fonciers se trouve dans la campagne du Gosier, c’est pour cela que j’ai choisi de venir à Moreau. Le PLU touche les secteurs de Port-Blanc, Pliane, Mare Gaillard, ou encore Leroux, car c’est à la campagne qu’on voit les problèmes de zones constructibles, non constructibles, protégées, et les zones naturelles” , précise le maire.
La révision du PLU du Gosier sera lancée dans les semaines à venir. Durant toute la durée de l’élaboration du projet, une vaste concertation sera mise en place, associant les habitants, les associations locales et toutes les personnes concernées. Le document d’urbanisme, verra le jour en 2023.


Haut de page