Malika Deroche Begatin et son mari Jérémie ont souhaité créer leur magasin de produits capillaires il y a 6 ans. En août 2019, ils sautent le pas et « Bel’ hairs » voit ainsi le jour, à Montauban. L’envie de créer leur boîte vient notamment de Jérémie qui était commercial dans les produits capillaires. “Il a toujours rêvé d’avoir sa boutique”, confie Malika. Ils craquent tous deux sur un local situé à côté du Leader Price de Montauban, car bien situé et muni d’un parking.

Mais pour se démarquer de la concurrence, Malika a l’idée de coupler boutique de vente de produits de beauté avec un salon de coiffure. Elle passe donc un CAP coiffure mais embauche une coiffeuse, Véronique. “Je n’ai pas tous mes diplômes, elle oui. Je me suis formée pour la boutique, et je suis là en renfort” , explique Malika.
En plus de son expérience, la professionnelle vient avec sa clientèle. Un atout pour le petit commerce qui n’a pas eu le temps de faire beaucoup de publicité à cause de la pandémie.

En plus du salon de coiffure, la boutique s’est spécialisée dans les gammes de produits artisanaux faites par des créatrices locales. “On est une boutique implantée à l’extérieur de Jarry, il fallait donc attirer les clients. Donc on a misé sur les produits naturels”, expliquent les gérants. Le couple gosiérien distribue dans leur commerce des produits naturels qui ne se vendent pas en grande quantité sur la Guadeloupe, comme la marque Kalia Nature, Mysca Natural et Shiva Gautier. Pour l’heure, l’entreprise ne compte qu’un salarié. “Nous ne pouvons pas encore être salariés de la société, mais je suis contente car ça permet de faire vivre quelqu’un”, indique la gérante. Malika Deroche Begatin a déjà des projets plein la tête pour la boutique quand celle-ci se sera développée.


Haut de page