Solange Maitrel est éducatrice sportive spécialisée dans les méthodes à but thérapeutique telles que le Pilate. Pourtant, au départ elle se destinait à une carrière de danseuse professionnelle. Elle a préparé son diplôme de danse au sein de l’académie de Deshauteurs. Au cours de cette période, elle a la chance de partir en stage de fin d’année à Alvin Alley, la prestigieuse école de New-York. Et c’est là-bas qu’elle découvre le Pilate. “J’étais blessée au genou droit et à mon retour en Guadeloupe, je devais me faire opérer. En pratiquant le Pilate, je n’avais plus de gonalgie.”

Alors le Pilate, qu’est ce que c’est ? En résumé, c’est une méthode à but thérapeutique qui vise à renforcer des muscles profonds responsables de la posture, qui sont très peu ou pas sollicités lors des actes de la vie quotidienne. Il permet aussi de réaligner le corps dans son réel axe. “Cette méthode permet de travailler les muscles de la posture par une combinaison de contractions dynamiques et statiques” détaille Solange.

Après avoir obtenu son diplôme d’État d’éducateur sportif, elle crée en 2010 son entreprise le “body Pilate”, une TPE pour développer en toute liberté cette méthode. Elle y faisait du coaching privé et des cours collectifs. Solange Maitrel ferme son entreprise à la naissance de ses enfants. Depuis, la professeure de Pilate travaille en free lance avec un réseau de médecins, de kinésithérapeutes et les grandes salles de sport. “Ça permet aux kinés d’avoir un complément dans leur chemin de soin, car le public que j’encadre sont des hommes et des femmes, qui comme moi ont eu des gonalgies, des problèmes de dos, des accidents au niveau du bassin ou sont en post-partum”, précise la jeune femme. À la suite des nombreux confinements, la Gosiérienne souhaite se reconvertir dans les ressources humaines. “Ça m’intéresse car ça ressemble à du coaching et ça répond à une attente”, indique Solange.


Haut de page