Il a fallu près de 4 mois, pour qu’enfin, une issue favorable soit trouvée au conflit social qui a lourdement pénalisé les services publics du Gosier.
Ce mercredi 30 juin, les deux délégations, celle du maire du Gosier et celle du secrétaire général du syndicat UTC UGTG se sont rencontrées. Plusieurs élus étaient présents aux côtés du maire Cédric CORNET : Liliane MONTOUT, Guy BACLET, Nanouchka LOUIS, Elodie CLARAC, Sébastien THOMAS et Rebecca BELLEVAL. Des administratifs ont également accompagné la délégation.

Le maire du Gosier, président de la CARL, Cédric CORNET, a donc signé l’accord-cadre de méthode et parallèlement l’accord local propre au Gosier. Ensemble, ils ont acté les propositions sur les 12 points de la plateforme locale faites au syndicat pour mettre fin à ce conflit. La signature de l’accord local maintes fois réclamée depuis le début de la grève par le maire aurait pu nous éviter ces 4 mois de blocage et les difficultés qui en ont découlé, si le syndicat n’avait pas fait preuve d’entêtement et refusé les mains tendues de la majorité municipale.
Pour preuve, la toute première revendication au sujet de la mise à jour des carrières — point d’achoppement au niveau départemental — a enfin pu être signée sans grande difficulté car ce point avait déjà été mis en œuvre par l’administration communale, notamment les avancements de grades et l’augmentation des quotas horaires.
En accord avec le syndicat, les blocages ont été levés ce mercredi 30 juin et la municipalité procédera aux opérations de nettoyage des bâtiments communaux et de remise en état du cadre de vie des Gosiériens. La priorité du maire du Gosier est de rétablir le service public communal sur le territoire afin de répondre aux besoins de la population. Il lui assure par ailleurs, que les engagements pris dans le cadre de l’accord local se feront dans le respect des contraintes budgétaires et réglementaires. Pas d’augmentation d’impôts !


Haut de page