L’association Nomades an mouvman dèyè légliz est présidée par Jean-Luc Diomar. Née il y a plus de 30 ans, et mise en sommeil pendant de longues années, elle a été réactivée en 2015 grâce à la détermination de membres du quartier du plateau Saint-Germain qui ont souhaité se mobiliser en faveur de l’environnement.
“Il fallait amorcer des actions de sensibilisation envers les habitants du quartier afin de faire comprendre que notre espace de vie devait être amélioré et soigné, et c’est ainsi que chaque année, l’association organise l’opération "Grand coup de balai" où chacun fait sa part de propreté”, précise le président.

C’est notamment l’occasion d’informer sur le tri et sur l’importance de réduire ses déchets. Le volet environnemental de l’association s’est aussi développé par la création d’un jardin collectif, spécialisé en plantes médicinales, telles que l’aloe, le moringa, le patchouli, la citronnelle, l’herbe a bik, ou le thé pays… 2 jours dans le mois, les membres se relaient pour entretenir le jardin.
Mais l’association est aussi positionnée sur les volets culturel et éducatif. Des cours de soutien scolaire dispensés par des étudiants, sont proposés à de jeunes enfants, un atelier d’arts plastiques animé par Maurice Vital est offert aux adultes et aux plus jeunes… Le 21 juillet, se tenait d’ailleurs le vernissage des travaux de fin d’année.
Aujourd’hui, l’association bénéficie d’un agrément de la CAF qui lui permet d’être un espace de vie sociale. La priorité est la remise aux normes du local pour lequel des travaux ont été effectués par les adhérents, mais l’étanchéité, le ravalement et la sécurisation restent à faire.


Haut de page