L’épisode dramatique des inondations du mois d’avril 2022 ayant eu pour conséquences de nombreux sinistrés sur la commune du Gosier, a conduit les services de la CARL à mettre en place des opérations d’urgence en matière de curage des canaux. Dès la 2ème quinzaine du mois de mai, plusieurs sites de Gosier, Sainte-Anne et Saint-François ont été traités dans le cadre de la compétence GEMAPI, compétence transférée à la Communauté d’Agglomération La Riviera du Levant depuis 2018, pour laquelle, aucune véritable action n’avait été mise en place.

Néanmoins, le curage des canaux, même s’il est indispensable, ne peut être l’unique solution pour réduire considérablement les sinistres occasionnés par une montée des crues soudaine due à des pluies diluviennes surtout en période cyclonique.

57 M€ DE TRAVAUX PROGRAMMÉS
La prévention des risques naturels est un question de volonté politique. Le président de la CARL, Cédric CORNET et son équipe avaient présenté le 28 octobre 2021 à la commission mixte aménagement environnement un plan composé d’actions prioritaires.
Celles-ci concernent notamment le secteur de Grand-Baie et Belle-Plaine au Gosier avec :

  • le renforcement de la digue de protection,
  • le renforcement et extension des réseaux humides,
  • la création d’un barrage et d’un écrêteur de crue,
  • l’aménagement de 3km de berge et construction de digues en aval de Belle-Plaine ;

Et le secteur de Sainte-Anne, avec notamment :

  • la création d’un écrêteur d’une capacité de stockage de 223 500 m3,
  • la réfection de canal de Valette et la création d’un exutoire en larges fossés permettant la rétention, l’acheminement et l’infiltration des eaux pluviales.

Toutes ces mesures non exhaustives permettent de mettre de nombreuses familles à l’abri. Mais en raison du budget non voté par une majorité d’élus rétifs, aucune de ces actions n’a pu être mise en oeuvre.


Haut de page