Pendant toute la semaine du Goût qui s’est déroulée du 8 au 12 octobre 2018, les élèves de maternelle et élémentaire de la ville ont découvert, à l’école, deux produits locaux : la banane et le coco.

Prendre le temps de sentir, de toucher le fruit, sa peau avant de le manger pour en apprécier toute la saveur, c’est un peu inhabituel pour les écoliers du Gosier. Toute la semaine, ils ont dégusté le coco et la banane ainsi que leurs déclinaisons, comme les chips de banane, le gâteau de banane, ou la confiture pour explorer tous leurs sens gustatifs.

« Plaisir du goût coco-banane », c’est le thème choisi pour cette semaine du goût, car bien souvent ces fruits sont méconnus par les enfants. « Ils ont un potentiel immense, explique un professeur. C’est donc l’occasion de leur faire découvrir ces produits de manière différente ».

Les élèves de l’école Saturnin Jasor ont donc exploré les vertus de ces fruits.

« Quand je suis arrivée en Guadeloupe, j’ai découvert la noix de coco. Je sais qu’on peut la mélanger dans les repas, Anna 9 ans, élève de CM1. On peut faire de l’huile et boire son eau. J’adore c’est mon fruit préféré ».

À l’école Germaine Lantin, les enfants ont réalisé des fresques et des dessins de fruits et légumes, ont joué à des devinettes fruitées, découvert des recettes et réaliser des jus à base de ces fruits. « C’est une bonne chose cette semaine du goût. J’ai appris que la peau de la banane cicatrise les plaies », se réjouit Orlane, 9 ans élève de CM1.

Les maternelles de l’école Eugène Alexis au Gosier ont eu droit à un planning gustatif pédagogique pour tester les saveurs. Ils ont participé à une dégustation ludique pour reconnaître le sucré et le salé. « Ils se sont rendus compte qu’il y avait beaucoup de dérivés de ces fruits, choses que les enfants ne connaissent pas », Mylène Silvestre, responsable du périscolaire. On va poursuivre cette action toute l’année scolaire, même si ce n’est pas dans notre programme. »
Cet événement vise à favoriser la transmission du goût et du bien manger, et inciter les enfants à les apprécier et les consommer. Les produits de la Guadeloupe sont ainsi valorisés.

Haut de page