Dans une ambiance intimiste, la remise des récompenses du concours d’écriture de nouvelles, intitulé Prix de la nouvelle Raoul Georges Nicolo, s’est déroulée à la médiathèque éponyme, le samedi 26 janvier 2019.

Lancée en septembre dernier, cette 8ème édition portait sur le thème de la biodiversité. Les participants ont alors écrit des nouvelles à caractère scientifique ou de science-fiction sur ce thème. Bien qu’il fut commun à tous, ce thème imposé par la commission culture, présidée par Marie-Flore DÉSIRÉE, élue en charge de la culture au Gosier, fut décliné de multiples façons. La biodiversité fut approchée à la fois à travers la faune sous-marine, les petites bestioles qui nous entourent ou encore de façon plus scientifique, par la spiruline.

Cet exercice hors du commun, entièrement organisé par la médiathèque, consistant à faire appel à des amateurs, pour construire une histoire sous forme de nouvelle, est de plus en plus connu et intéresse de plus en plus de personnes. D’ailleurs, certaines n’ayant pas concouru ont émis l’idée qu’un atelier d’écriture soit proposé à ceux qui souhaitent participer.
L’objectif de ce concours est à la fois de démocratiser la pratique d’écriture, la rendre accessible à tous et bien sûr à rendre hommage à cet homme, scientifique émérite et gosiérien de naissance, qu’est Raoul Georges Nicolo.

Cette 8ème édition du concours a dévoilé les 3 lauréats, dont les oeuvres originales sont consultables et téléchargeables dans les documents joints ci-dessous.

1er prix : Kanel DUPLESSIS, pour sa nouvelle, titrée SÉ TI BÈT

JPEG - 62.9 ko
1er prix : Kanel DUPLESSIS

2ème prix : Jean-Luc GOUBIN, pour sa nouvelle, titrée LA GUÊPE

JPEG - 71.5 ko
2ème prix : Jean-Luc GOUBIN

3ème prix : Audrey SEGUY, pour sa nouvelle, titrée AGGRIPINE LANGOUSTE

JPEG - 61.3 ko
3ème prix : Audrey SEGUY

Les lauréats ont reçu une récompense en numéraire, de 300 € pour le 1er prix, à 100 € pour le 3ème prix, ainsi qu’un diplôme, en présence de la directrice de la médiathèque, Sylvie FAURE, de la directrice des affaires culturelles et du patrimoine, Suzy DUPORT, et de l’élue en charge de la culture, Marie-Flore DÉSIRÉE.

Si vous souhaitez concourir à la prochaine édition, restez connecté ! L’appel à participation sera lancé au 4ème trimestre de l’année.


Pour rappel : Biographie de Raoul Georges Nicolo

Raoul Georges Nicolo naît en 1923, au Gosier, de parents agriculteurs.
En 1962, soutient à la faculté des sciences de Paris une thèse de doctorat en sciences dirigée par le duc Maurice de Broglie, prix Nobel de physique nucléaire (il obtient d’ailleurs la mention « Très honorable »). Il devient ainsi le premier guadeloupéen diplômé d’un Doctorat ès Sciences.

C’est le premier Guadeloupéen ingénieur radioélectrique de l’École centrale de TSF et ingénieur au Commissariat à l’énergie atomique en France. Il invente la technologie multicanal permettant la réception de plusieurs chaînes sur un poste de télévision.

Il a participé à l’invention du procédé et du dispositif de contrôle de réactivité en régime sous-critique des piles atomiques.
En 1963, il fait paraître l’ouvrage La pompe à diodes et L’électronique dans les appareils de contrôle nucléaire.

En 1981, il est le premier candidat Noir à l’élection présidentielle française. Il est d’ailleurs bien connu des étudiants en droit pour avoir donné son nom à un célèbre arrêt du Conseil d’Etat du 20 octobre 1989.
Impliqué dans la vie municipale de sa commune natale, il est élu au conseil municipal de 1983 à 1989.

En 1992, l’International Biographical Center Of Cambridge (Royaume-Uni) le distingue comme l’une des plus grandes personnalités intellectuelles de la planète.
Il décède en 1993.

En 2006, la médiathèque du Gosier est baptisée : Médiathèque Raoul Georges Nicolo.

Haut de page