Depuis jeudi 29 août 2019, la ville du Gosier procède à la maintenance de la piscine en eau de mer. Elle est actuellement démontée pour être nettoyée avant la reprise des activités nautiques.

Depuis 7h, ce jeudi 29 août au matin, les agents de la base nautique, renforcés des agents du stade, sont à pied d’oeuvre pour démonter la piscine en eau de mer, située à l’Anse Tabarin. Les cubes flottants sont retirés pour être nettoyés. La manœuvre étant particulièrement pénible, les agents sont aidés par une grue. Cet engin leur apporte une aide précieuse. “Dans le cadre de la mutualisation, la CARL aide la ville, depuis l’an dernier, pour la location de la grue. Avant, on faisait le démontage à bras d’hommes, pièce par pièce”, avoue Jean-Yves Frédéric, le directeur des sports.

Cette opération se déroule tous les ans, au mois d’août avant la rentrée, depuis l’installation de la piscine en 2011. La période est propice à ce type d’intervention, car cela permet de protéger la structure pendant la période la plus active de la saison cyclonique. Le nettoyage des cubes a démarré jeudi, et s’étale sur deux jours. Une fois la structure démontée, l’opération va consister à décoller les algues et coquillages accrochés aux flotteurs. “On va retirer les huîtres accrochées sous les cubes, pour cela on laisse d’abord sécher la structure. Ensuite à l’aide d’un karcher, les agents nettoient cube par cube. On réalise cette opération en interne ce qui permet à la ville de réduire les coûts financiers”, explique Jean-Yves Frédéric.

De nouveaux équipements pour 2019

L’opération de nettoyage va prendre deux semaines. Les équipes vont vérifier toutes les attaches des modules, puis remplacer les éléments défectueux. “On a récupéré des pièces supplémentaires au mois de juin dernier”, précise Félix Dinane, directeur de la base nautique. Elles serviront également à agrandir la piscine du Gosier. La structure de 25 mètres passera alors de 4 à 6 couloirs. “Elle pourra accueillir plus d’usagers, indique Félix Dinane. La plage de la piscine va passer de 4 à 7 mètres. La piscine sera plus stable”, précise t-il. Trois ancres supplémentaires ont été ajoutées pour soutenir la structure. Et la passerelle actuelle sera remise en état. “Il est prévu de rajouter une deuxième rampe pour faciliter l’évacuation”, dévoile le directeur de la base nautique.
Pendant cette opération de maintenance, les agents vont également remplacer les garde-corps en corde qui sont volés chaque année. Des plots de départ vont aussi être ajoutés.
La reprise des activités nautiques est prévue le 1er octobre.

Haut de page