Le préfet et la directrice générale de l’ARS appellent chaque Guadeloupéenne et chaque Guadeloupéen à respecter strictement les mesures de confinement. C’est le seul moyen de freiner la propagation du virus. Le moindre relâchement peut se montrer dramatique à l’échelle de l’archipel.

Une modélisation réalisée par l’Institut Pasteur pour la Guadeloupe montre en effet que si une personne atteinte par le covid-19 infecte en moyenne moins d’une autre personne (0,6), nous parviendrons à endiguer ou freiner très fortement l’épidémie d’ici le mois de mai.

En revanche, si une personne atteinte par le covid-19 affecte, en moyenne, plus d’une personne (de 1 à 1,5) les besoins en lits de réanimation seront très élevés en mai.

Les autorités sanitaires travaillent aujourd’hui à augmenter la capacité en lits de réanimation. Mais chaque Guadeloupéenne et chaque Guadeloupéen a aussi son rôle à jouer : restez à la maison et respectez les gestes barrières.

Chacun doit se considérer comme porteur du virus. En effet, même un test négatif peut être faux en cas de mauvais prélèvement ou de charge virale trop faible (en particulier chez les personnes peu ou pas symptomatiques).
Le patient qui est décédé aujourd’hui n’avait pas voyagé. Il a donc eu un contact avec une personne porteuse en Guadeloupe. Nous devons vraiment garder nos distances et respecter impérativement le confinement.


Consultez le communiqué de la Préfecture ci-dessous dans les documents joints.

Haut de page