Plage de la datcha

Gosier, le 29 Août 2020 — Cédric CORNET, maire du Gosier et Président de la Communauté d’Agglomération de la Riviera du Levant (CARL) déplore l’incendie qui s’est déclaré ce jour à Belle-Plaine, au Gosier. Aussitôt informé des faits, il s’est rendu sur place pour soutenir les sapeurs-pompiers mobilisés et rassurer la population. Grâce à la mobilisation des premiers, aucune victime humaine n’est à déplorer et les dégâts matériels concernent uniquement une décharge sauvage.

À ce sujet, justement, le Maire Président dénonce un étrange concours de circonstances, cet incendie s’étant déclaré deux heures à peine après la visite du Maire sur ce même site pour annoncer à la population la volonté de l’équipe municipale de nettoyer la zone par une grande action citoyenne. Samedi dernier, dans le cadre d’une tournée visant à évaluer le terrain le plus approprié à l’installation d’une déchetterie communautaire, le maire a constaté sur place l’étendue des dégâts environnementaux : plus de 300 véhicules hors d’usage (VHU) entassés depuis plusieurs dizaines d’années et une potentielle contamination des eaux du canal de Belle-Plaine (poissons et tortues morts, eau trouble).

Le curage du canal, déjà programmé dans le cadre des mesures préventives en période cyclonique, est d’autant plus prioritaire au vu du risque sanitaire, au sujet duquel le Maire saisira l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour des analyses.

“Il y a une volonté d’effacer les preuves. Si nous retrouvons les auteurs, ils devront payer non seulement pour le ramassage des VHU, mais aussi pour la décontamination du sol que cette pollution a engendré. Il y a eu des carences par le passé, mais aujourd’hui c’est mon rôle de Maire de faire que ce genre de comportement ne puisse plus perdurer au Gosier. Même s’ils continuent à mettre le feu, je n’arrêterai pas le combat que j’ai commencé depuis mon élection” a déclaré le Maire, qui se réserve le droit de déposer plainte au nom de la ville pour retrouver les auteurs de l’incendie.

Haut de page