Le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance a tenu sa séance plénière ce mardi 8 décembre 2020, à la mairie. Une réunion en présence du maire, du Procureur de la République, de la représentante de la Présidente du Conseil départemental et des membres du CLSPD. L’objectif faire un bilan des actions menées avec les différents partenaires.

Lors de cette plénière, le bilan des actions de l’année a été présenté par les membres du CLSPD. Dans le détail, les cambriolages ont fortement diminué, plus de 120 en 2019 contre moins de 80 en 2020. Les vols de voitures ont baissé dont les vols à la roulotte. Les vols à mains armés au Gosier ont fortement diminué et sont passés d’une quarantaine en 2019 à une dizaine en 2020. Si les chiffres sont à la baisse dans l’ensemble, on constate une augmentation de la destruction et de la dégradation des biens privés et publics. Les coups et blessures volontaires sont également en augmentation. Une des conséquences du confinement est l’augmentation des violences intrafamiliales et des violences faites aux femmes sur le territoire communal.

Par ailleurs, ces chiffres en baisse sont les conséquences des actions menées par les différents partenaires notamment en matière de prévention de la délinquance et la lutte contre les atteintes à la tranquillité publique. L’objectif est d’offrir la sécurité à tous les Gosiériens sur l’ensemble du territoire communal. “Nous sommes au service de la population du Gosier et les administrés attendent de la majorité qu’ils soient plus en sécurité, d’être plus protégés, surtout leurs biens lutte contre la délinquance, lutte cambriolage, lutte contre les violences faites aux femmes on travaille pour la paix social paix sécuritaire dans ce cadre là que l’on a fait cette plénière du CLSPD.”

Un travail salué par le procureur de la République. Ce dernier estime que le rôle du maire est tout aussi important que celui du maire en matière de prévention de la délinquance. “Je considère que les maires sont des relais efficaces en matière de prévention de la délinquance et leur rôle prédominant dans ce domaine. en matière de prévention de la délinquance, il y a une complémentarité, le maire a une assise locale le procureur a une vision plus générale et la complémentarité peut être excellente” , souligne Patrick Desjardins, le procureur de la République de Pointe-à-Pitre.
À savoir que le maire a un pouvoir de rappel à l’ordre pour certains comportements de ces administrés notamment des comportements intra délinquants. “C’est important que les maires s’emparent de ce pouvoir de rappel à l’ordre. Surtout au Gosier qui est une commune importante.”


Haut de page