Gosier, le 24 Avril 2021 — Suite au comité de suivi de la Préfecture de Guadeloupe réuni le 21 avril et à la réunion des maires de ce samedi 24 avril, concernant la situation préoccupante du territoire au sujet du Covid 19, Cédric CORNET, maire du Gosier, président de la CARL tient à faire connaître sa position.

Gosier, le 24 Avril 2021 — Suite au comité de suivi de la Préfecture de Guadeloupe réuni le 21 avril et à la réunion des maires de ce samedi 24 avril, concernant la situation préoccupante du territoire au sujet du Covid 19, Cédric CORNET, maire du Gosier, président de la CARL tient à faire connaître sa position.

L’augmentation des accidents de la route sur le territoire cumulée à la forte augmentation des cas de personnes atteintes de Covid-19 impose de prendre des mesures drastiques pour freiner la propagation du virus, de ses variants et ainsi protéger la population guadeloupéenne.
Au vu des éléments annoncés par l’ARS de Guadeloupe, la saturation des lits en réanimation est proche.
À cet effet, le maire président, Cédric CORNET, propose que les mesures suivantes soient mises en oeuvre par l’Autorité Préfectorale :

  • Confinement strict de 3 semaines
  • Fermeture des établissements scolaires (écoles, collèges, lycées, université)
  • Fermeture des commerces non-essentiels en favorisant le dispositif de click and collect (vente à emporter sur commande)
  • Mise en place d’une vaste campagne de vaccination pour toutes les personnes qui le souhaitent
  • Mesures fortes d’accompagnement par l’Etat pour les acteurs économiques non essentiels pour ces 3 semaines
  • Mise en place du télétravail pendant le confinement dans les entreprises et administrations pour les activités qui peuvent être exercées à distance.

Les demi décisions annoncées le 14 avril : couvre-feu, demi jauge en milieu scolaire secondaire ne sont pas suffisantes pour renverser la courbe des contaminations et sont ressenties comme des punitions envers la population guadeloupéenne. De nouvelles dispositions plus fermes auront, sans conteste, des effets positifs : 2 semaines pour freiner et 1 semaine pour stabiliser.
Le maire président souhaite plus que jamais que la Guadeloupe sorte de ce schéma de vagues de contaminations qui se succèdent et retrouve une vie normale d’avant Covid, et ce, dans les meilleurs délais.

Haut de page