“Le Papillon”, une petite case en bois située sur la route des hôtels, devenue une institution du sandwich et tenue pendant 18 ans par Marie-Cécile. “Ma tante a toujours fait des sandwichs. Mais la particularité est que toutes ses préparations étaient faites sur place, dans un petit réchaud et dans une poêle à frire”, raconte Romain Linon, le neveu de Marie Cécile, l’ancienne propriétaire. C’est ce qui a fait sa renommée et certains touristes n’hésitaient pas à revenir 10 ans après chez “Papillon”.

Elle a laissé son commerce à la suite d’un grave accident juste avant le confinement. Fermé pendant 8 mois, Romain Linon a décidé de reprendre la petite entreprise de sa tante il y a 4 mois. Responsable d’une galerie d’art à la pointe des châteaux, le jeune homme démissionne avant la pandémie avec l’idée de monter un restaurant au Moule. ”Mais ce n’était pas le moment” , raconte t-il. Alors, avant de se lancer dans la grande restauration, il reprend le local.

Si le jeune homme de Belle Plaine a retiré le réchaud et changé un peu la déco, il a gardé le même concept qu’à l’origine. “Ce qui était très réputé, c’était sa petite sauce chien qu’elle faisait devant les clients avec des produits frais. Je fais la même” , sourit Romain. Il confie avoir mis sa petite touche dans sa cuisine qu’il a fait évoluer depuis, puisque désormais il propose des plats le soir en week-end.


Haut de page