Conseiller municipal du Gosier de 1989 à 2008, Marceau Claude fait partie de la nouvelle équipe qui met fin au mandat du Docteur Hélène. Du haut de ses 92 ans, si le pas est légèrement hésitant, la mémoire de monsieur Claude est intacte. L’histoire de la source, il la raconte comme si c’était hier. Le projet d’aménagement de la source de Poucet a été réalisé à l’initiative de l’association “Mieux vivre à Mathurin” présidée par Guy Clérence, aujourd’hui décédé.

En début de mandature, l’association soumet son projet d’aménagement à la municipalité. Elle fait appel à un architecte paysagiste. C’est Monsieur Khemiri, retenu sur le projet, qui travaille en collaboration étroite avec l’association et les services municipaux. L’aménagement prend peu à peu forme, jusqu’à son dévoilement au public en 1992. Le site a gardé son côté sauvage autour d’un chemin de promenade à vocation pédagogique pour les élèves de toute la Guadeloupe. Les touristes venaient de Sainte-Anne, Saint-François et d’ailleurs, se promener à la source Poucet. “L’espace était magnifique” , dit Marceau Claude.

Petit garçon, Marceau, se baigne régulièrement dans la source d’eau douce avec ses amis. “Elle ne s’appelait pas encore source de Poucet, c’était le bain a manzè Athé, en référence à madame Athénaïse Berthelot qui avait une boutique non loin… Il y avait un pont en bois et quand les voitures passaient, cela faisait un vacarme extraordinaire.”
“À l’époque, raconte Marceau Claude, après les courses à vélo, les cyclistes venaient se rafraîchir dans le bain a Manzè Athé. Dufait Déterville, pêcheur, de Grand Baie venait relever ses nasses où il capturait des poissons d’eau douce et même des écrevisses…. Les jeunes mariés venaient se prendre en photo. Aujourd’hui malheureusement, l’environnement de la source s’est un peu dégradé, mon souhait est de le revoir prendre vie à nouveau.”


Haut de page