Quand on a une passion, celle-ci ne s’éteint pas une fois l’heure de la retraite arrivée. Et cela Roby Tintin le sait. “Je continue à manger et boire basket. J’aime partager, discuter et aller à la rencontre des gens. Et j’adore par-dessus tout former et éduquer les enfants”, confie t-il. Toutefois, l’actuel président du GGB a fait une pause de 2 ans lorsqu’il est rentré au pays, après 20 ans au service du basket. “Il arrive un moment où on est saturé et où on a besoin de respirer un peu.”

Auparavant, Roby Tintin dirigeait le club de Marne-la-Vallée basket, club de N2 et N3, issu d’une fusion de 3 communes initiée par le dirigeant. Au Grand Gousier Basket, Roby Tintin a d’abord été responsable technique du club pendant 2 ans, avant de devenir président. “Je continue à faire fonctionner ce club avec une petite équipe que j’ai réuni”, indique le président.

Le club compte 200 licenciés filles et garçons qui représentent toutes les catégories. Un bon vivier dû à l’emplacement de l’association au Plateau Saint-Germain. “On a de la chance car on est situé dans un petit quartier très riche en jeunes qui adore le sport”. Et l’association met l’accent sur la formation et l’éducation. Beaucoup de jeunes y ont été formés. “Certains sont partis aux USA. Et d’autres ont rejoint la PRO A et la PRO B”, indique Roby Tintin. Comme Sullivan Hernandez qui excelle en PRO B à Fos-sur-Mer. Et Gary Berchel qui a signé un contrat en pro B, la saison dernière, en Alsace. Beaucoup de joueurs sont actuellement en N3, N2 et certains sont revenus au pays et au GGB. D’ailleurs grâce à eux, l’équipe seniors homme monte en 1re division la saison prochaine, les filles, elles, sont toujours bien placées.
Le GGB attend désormais l’ouverture du Palais des Sports et la construction du gymnase au Plateau Saint-Germain.


Haut de page