Le football rythme la vie de Bruno Treil qui ne compte pas ses heures de bénévolat. Il est à la tête de l’AS Gosier depuis 6 ans. Aujourd’hui à la retraite, il a été principal du collège Edmond Bambuck de 1999 à 2009. Auparavant, il a exercé en tant que professeur de sciences économiques et sociales au lycée Baimbridge pendant 18 ans, de 1971 à 1989. Une vocation qui lui vient de sa famille. "Ma mère était enseignante", indique t-il. "Je suis née dans ce milieu".

Bruno Treil est un grand amoureux du foot depuis son jeune âge. Il a joué dans l’équipe de la Sorbonne à Paris. "C’était à l’époque où j’étais étudiant. J’ai aussi joué à Lamentin dans une petite équipe du quartier où j’habitais." Quelques années plus tard, alors qu’il est principal, il prend les rênes du club Racing de Basse-Terre. Puis, en 2015, il devient président de l’AS Gosier. “C’est une entreprise”, sourit Bruno Treil. “En tant que dirigeant, il faut réagir tous les jours.” Et pour ce faire, il est bien entouré. "L’équipe en place est composée de gens sérieux, respectueux et engagés”, confie t-il. Depuis son arrivée, les réunions d’administration se tiennent régulièrement et les assemblées générales sont organisées en fin d’année.

L’AS Gosier compte aujourd’hui 100 licenciés, des touts petits au U19, et pour cadrer ses nombreux jeunes, le président n’en oublie pas pour autant sa casquette de principal. "Je fais attention à leur scolarité. Chaque fois qu’il faut intervenir auprès du jeune ou de la famille on le fait."
Le club possède une équipe senior en Régionale 3 et une équipe championne de Guadeloupe en R1. Une ascension qui rend heureux le président. “Je suis fier de mes joueurs et nous sommes toujours champions et visiblement nous aurons un deuxième titre cette année”, se réjouit Bruno Treil.


Haut de page