Le samedi 12 février 2022, le Maire Cédric CORNET accompagné des élus Liliane MONTOUT, Michel HOTIN et Teddy BARBIN, s’étaient entretenus avec les nageurs au sujet du problème causé par la présence des plaisanciers dans le périmètre de baignade.

Vendredi 18 février 2022 l’association Les Amis De l’Anse Canot (LADAC), était convoquée à la sous-préfecture de Pointe-à-Pitre, afin de connaître l’issue des démarches engagées par la municipalité en vue de trouver une issue à cette problématique.

Le Sous-Préfet, Bruno ANDRÉ, et Liliane MONTOUT, adjointe au Maire ont ainsi pu faire état des nouvelles mesures qui seront mises en place afin de se prémunir du “mouillage sauvage” qui pose des problèmes d’hygiène et de sécurité, notamment pour les membres de LADAC qui réalisent régulièrement la traversée entre l’Anse Canot et l’ilet Gosier à la nage.

Dans un premier temps, un balisage sera rapidement installé grâce à un arrêté préfectoral, qui placera les bateaux à 300 mètres du rivage. Un arrêté modificatif a été demandé par la municipalité, qui élargira prochainement cette zone à 700 mètres.
Par la suite, une Zone de Mouillage et d’Équipements Légers (ZMEL) réglementera l’amarrage des bateaux de plaisance, qui peuvent légalement disposer librement de la zone non balisée tant qu’aucune organisation n’est établie.


Haut de page