La Guadeloupe fait partie d’un des 34 points chauds de biodiversité de la planète.
C’est en ce sens que des espaces remarquables ont été identifiés sur le territoire du Gosier dans le diagnostic des espaces remarquables du littoral de 2012.
De plus, à travers son projet d’aménagement et de développement durable, la ville du Gosier a affirmé sa volonté de “préserver pour mieux valoriser et promouvoir les valeurs intrinsèques du territoire”. En effet, le patrimoine naturel du Gosier comprend des zones humides classées Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF de type II).
La réalisation d’un atlas de la biodiversité s’inscrit donc dans la continuité des actions menées par la ville. Il s’agit de mettre à jour les données disponibles sur des zones à fort enjeux identifiées tels la pointe Canot, la source de Poucet, la Poudrière, etc. Un inventaire précis et cartographié des habitats, de la faune et de la flore sera élaboré avec l’appui d’une équipe d’experts pluridisciplinaires.
En effet, une meilleure connaissance de la faune et de la flore d’exception de la ville, permettra une prise en compte des enjeux de préservation. Il seront pris en compte lors de la révision générale du PLU mais également valorisés à travers une offre éco-touristique innovante. Des actions de randonnées d’observation en direction des publics scolaires, touristiques et usagers du territoire pourront être mis en place.
Cette initiative s’inscrit dans le droit fil de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 8 août 2016, qui pose les bases de la construction d’une harmonie entre l’Homme et la nature.

À titre d’exemple de site à enjeu, la mangrove de la Pointe Canot à Saint-Félix constitue un lieu de passage pour des espèces migratoires. Il convient de répertorier les espèces vivantes encore présentes sur le site malgré les effets du passage de l’ouragan Maria.
Ce sera également l’occasion de valoriser les travaux des acteurs locaux à travers l’inventaire qui sera réalisé en collaboration avec les élus, les experts, les associations, bénévoles, les jeunes en insertion...
Une fois constitué, le diagnostic réalisé pourra être fournie à la Communauté d’Agglomération de la Riviera du Levant dans le cadre des études menées (Stratégie territoriale de développement, Aménagement de la frange littorale, …).
Il s’agit donc pour le Conseil municipal : de valider le projet d’Atlas de la Biodiversité Communale ; de valider le budget prévisionnel ; d’approuver la candidature de la ville à l’appel à manifestation d’intérêt proposé par l’Agence Française de la Biodiversité ;
d’autoriser le Maire à solliciter une subvention auprès de partenaires financiers ;
d’autoriser le Maire à signer tous les documents relatifs à ce dossier.

Vu le code général des collectivités territoriales ;
Vu le budget de la Ville ;
Vu l’avis favorable de la commission “Environnement et Développement Durable” en date du 14 août 2018 ;
Vu le rapport de présentation ;
Considérant l’engagement de la collectivité dans la protection du patrimoine naturel et urbain ;
Considérant que la prise en compte des enjeux de la mise en valeur de la biodiversité contribue à l’amélioration du cadre de vie des administrés et usagers du territoire du Gosier et à l’attractivité du territoire ;
Considérant que la Ville peut bénéficier d’un soutien financier de l’agence Française de la Biodiversité, dans le cadre de son appel à manifestation d’intérêt plafonné à 80%, si la candidature de la Ville est retenue ;

Le Conseil municipal, après en avoir délibéré,
DÉCIDE

Article 1 : De valider l’engagement de la Ville dans l’élaboration d’un Atlas de la Biodiversité Communale.

Article 2 : De valider le budget global pour un montant de 95 000 € HT, conformément au plan de financement prévisionnel ci-après :

Article 4 : D’autoriser le Maire à solliciter une subvention auprès de partenaires financiers dont l’Agence Française pour la Biodiversité.

Article 5 : D’autoriser le Maire à signer tous les documents relatifs à ce dossier.

Fait et délibéré à Gosier le Pour extrait certifié conforme

P/o Le Maire empêché,
Le 1er adjoint

José SÉVERIEN

Haut de page