Les frères Théophile, des références sur les pistes d’athlétisme
Olivier, le cadet de la fratrie, a été athlète de haut niveau de 1986 à 1997. Il participe à de nombreuses compétitions sur le territoire national ainsi que sur la scène internationale.
Il démarre la discipline au Gosier alors qu’il sort à peine de l’adolescence. En 1989, il part pour le service militaire et intègre le bataillon de Joinville, réservé aux sportifs prometteurs. Il y rencontre d’ailleurs Patrice Loko, devenu footballeur professionnel quelques années après. À l’INSEP, il fait la connaissance de Marie-José Pérec avec qui il sympathise, “c’est une personne exceptionnelle et simple”, ajoute-t-il.

Olivier pratique le 4 x 100 m, le 100 m et le 60 m, mais c’est au 200 m qu’il bat le record détenu par le célèbre Roger Bambuck en 1988, alors qu’il est en catégorie espoir. “Peu de personnes le savent, j’ai battu son record qui était de 20 s 94 en temps électrique. J’ai terminé à 20 s 92. Dès que je passe au quartier de Raspail à Pointe-à-Pitre et que je vois son portrait peint sur un immeuble, j’éprouve une grande fierté. Je l’ai rencontré des années plus tard, alors qu’il était ministre des sports.” précise Olivier. Il poursuit sa route de champion en découvrant de nouveaux horizons. 1993 à Stuttgart, 1995 à Gothenburg, 1997 à Athènes… En 1995, il remporte la médaille d’Or aux Championnats de France à Charléty au 100 m et son frère Pascal le suit sur la 2ème marche du podium. “Un souvenir inoubliable !”. Le champion précise que c’est grâce à Christian Montout du GAC, qu’il a eu cette belle carrière en athlétisme. “Il a su me motiver et je me suis pris de passion pour cette discipline.”


Haut de page